S’impliquer pour le bien de la communauté, je connais…

Tribune libre
S’impliquer pour le bien de la communauté, je connais…

Le 26 avril dernier paraissait sur la nouvelle.net, un communiqué de Mme Annik Héon, se disant en mode électoral, ou elle affirmait ne pas prôner nécessairement un regroupement des deux municipalités (Ville et Paroisse de Plessisville).

Vous mentionnez dans cet article, Mme Héon, que «certaines personnes s’évertuent à défendre la décision de la Paroisse par rapport aux loisirs et à prouver que la Ville est en tort» et que vous «souhaitiez que les citoyens puissent avoir accès à l’information qui fait présentement l’objet d’une entente de confidentialité» concernant une étude sur les coûts des loisirs de la Ville de Plessisville.

À ce que je comprends, c’est que vous avez déjà baissé les bras sur cette question.  Je vous dirais ceci, Mme Héon : «S’évertuer à faire sortir de l’information vérifiée et vérifiable n’est pas une mince tâche». C’est avec de l’information juste et non partisane que les citoyens peuvent prendre des décisions éclairées. Alors, nous allons continuer de rechercher de l’information et nous continuerons de la transmettre par notre page Facebook de Paroisse à cœur.

Vous déplorez que des citoyens ayant émis des commentaires sur une page Facebook (peut-être la nôtre, Paroisse à cœur), que ceux-ci avaient été supprimés, d’autres bloqués et pourraient être bannis. Je vous informe que, de notre part, nous avons masqué des commentaires, et banni des individus qui avaient émis des attaques personnelles sur des membres de cette équipe de bénévoles qui cherchent à donner de l’information non partisane, vérifiée et vérifiable, qui préoccupe les citoyens. Cette page n’est pas une plateforme électorale.

Ces bénévoles comptent de nombreuses années d’expérience en affaires et comme administrateurs de différents organismes locaux, régionaux et provinciaux, et ce, dans différents champs d’activité : municipale, environnementale, sociale, sportive, etc. Mme Héon, vous dites qu’il faut s’impliquer, prendre le temps et que tout s’apprend et qu’il est possible de bien s’entourer et d’avoir du soutien pour quelqu’un qui débute et qui souhaite du mentorat.

Vous comprendrez que notre groupe de bénévoles est bien reconnu dans notre milieu et qu’ils ont toujours su partager leurs connaissances, leurs expériences au sein de la communauté. Nous sommes toujours heureux de partager notre expertise associative avec toute relève qui désire s’impliquer dans la communauté, intéressée à apprendre et qui souhaite du mentorat.

La page Facebook, Paroisse à cœur, souhaite susciter des questionnements et donner de l’information par des articles honnêtes, respectueux et sans partisanerie.  Les commentaires doivent être en lien avec les articles, doivent rester respectueux et appropriés. Toutes les affirmations devront être démontrables et toute question sera la bienvenue. Ceux ne respectant pas ces critères seront bloqués et bannis s’il y a récidive.

En terminant, Mme Héon, avoir à cœur notre municipalité et ses citoyens, c’est défendre leurs intérêts, répondre à leurs besoins, mais cela, pas à n’importe quel prix. Vous avez le souhait «que l’harmonie revienne à Plessisville». Tout le monde veut que tous s’entendent. Il est facile de ramener un climat harmonieux, si l’on accepte de payer sans rien dire.  S’entendre à tout prix peut devenir très cher payé. Les relations entre les personnes, tout comme entre les municipalités, doivent être égalitaires et respectueuses.

Je vous présente donc les citoyens bénévoles qui forment l’équipe de Paroisse à cœur : M. Jean-Noël St-Amand, M. Luc Vigneault, M. Frédéric Dubois, M. Paul Maynard et moi-même, M. Maurice Vigneault.

Continuez de nous suivre…

Maurice Vigneault, citoyen de la Paroisse de Plessisville

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
5 Comments
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Annick Héon
Annick Héon
1 mois

Cher M. Vigneault,

Comme vous avez pris le temps de vous adresser à moi, il serait irrespectueux de ne pas prendre la peine de vous répondre. Vous savez, décider d’avancer ne signifie pas baisser les bras! Vous le dites vous-mêmes, «s’évertuer à faire sortir de l’information vérifiée et vérifiable n’est pas une mince tâche». Je considère simplement qu’assez de temps et d’énergie ont été perdus à chercher un coupable et à ressasser le passé. J’ai choisi d’être positive et de miser sur l’avenir. N’est-ce pas ça avoir de la vision? Il est toutefois libre à vous de continuer à tourner en rond!

Dites-moi auriez-vous trouvé là une belle opportunité de promouvoir votre page Facebook? Car si vous souhaitiez vous adresser à moi, mon numéro est dans le bottin et vous passez régulièrement devant chez moi…vous auriez pu arrêter en passant! Je vous réponds aujourd’hui par ce média, étant donné que vous avez opté pour ce moyen de communication, mais je vous promets que si jamais je souhaite m’adresser à vous, je vous contacterai personnellement…ce sera sûrement plus efficace qu’une lettre ouverte envoyée à La Nouvelle.net! N’est-ce pas là également un signe de maturité et la démonstration d’une réelle volonté de collaboration? Faire de la politique de la façon dont vous vous y êtes pris avec cette lettre ouverte est précisément le contraire de ce que je souhaite pour notre communauté. Cette façon de faire ne fait qu’alimenter le cynisme de la population envers la politique. Ça ne fait avancer aucune cause. Nous nous étonnerons par la suite de voir de moins en moins de gens s’y impliquer.

En terminant, malgré tout le respect que je vous porte, ainsi qu’aux membres de votre comité, vous mentionnez administrer votre page Facebook sans partisanerie et dites ne pas faire de propagande politique. Vous me permettrez de considérer qu’il s’agit d’une insulte à l’intelligence des citoyens, puisque c’est à mon sens exactement ce que vous faites!

Au plaisir de vous jaser en personne ou au téléphone la prochaine fois que vous souhaiterez vous adresser à moi! Vous verrez, je suis fort sympathique et ouverte d’esprit! ☺

Hélène
Hélène
29 jours
Répondre à  Annick Héon

Madame Héon, savez-vous ce que c’est de la propagande politique??? Êtes-vous réellement en train d’accuser l’équipe de Paroisse à coeur de publier des articles dans le but d’influencer ou d’embrigader la pensée et les actes de la population? Vous dites être ouverte d’esprit mais vous accusé une petite équipe de bénévoles qui écrivent des articles basé sur les faits, d’être partisans parce qu’il explique aux citoyens ce qu’il se passe dans leur municipalité? Je comprends que Monsieur Vigneault n’ai pas envie de vous téléphoner!

Sophie
Sophie
1 mois

Ça manque de femmes dans vos bénévoles!

Hélène
Hélène
29 jours

Bravo monsieur Vigneault,
Je lis vos articles à toutes les semaines et j’apprends pleins de choses sur ma municipalité. J’espère que vous allez pouvoir faire sortir l’étude sur les loisir de 2018 afin que tous les citoyens puissent avoir une meilleur idée de la réalité en ce qui concerne ce dossier.

J-S
J-S
28 jours

L’idée de faire un comité est excellente M. Vigneault! Celle de le restreindre à un cercle d’amis seulement en est une autre. Brasser des idées homogènes continuellement et vous obtiendrez la même recette… pendant 50 ans. Ce qui est triste dans tout ça, c’est que ce sont principalement les jeunes familles qui en font les frais. Ça aussi c’est un fait. Bravo Mme Héon. Rassurez-vous… les citoyens ne sont pas dupes. Le  »sans partisanerie » nous fait bien rire…