À quoi sont dus les problèmes de mobilité dans mes mains ?

PUBLIREPORTAGE
À quoi sont dus les problèmes de mobilité dans mes mains ?

Plusieurs facteurs se combinent pour aboutir à des problèmes de mobilité dans les mains. On peut citer les facteurs génétiques, biologiques ou même professionnels. Le syndrome du tunnel carpien demeure le plus fréquent pour la population canadienne.

La maladie de Dupuytren ou la maladie de Raynaud se hissent également parmi les plus frappantes sans parler de la chéiroarthropathie diabétique. Faisons un tour d’horizon sur les causes probables de tels troubles pour mieux les soigner.

Le syndrome du tunnel carpien

Le syndrome du tunnel carpien est un trouble de mobilité des mains. Il provoque une inflammation aiguë du nerf médian. Ce dernier étant le nerf responsable de la mobilité et de la sensibilité de la main, son affection altère donc les mouvements de la main, particulièrement le pouce, l’index et le majeur. Ce trouble de la mobilité des mains peut endommager la fonction motrice à ce niveau et peut entraîner des complications d’ordre psychologique.

Ce sont généralement les pressions exercées par les tendons des muscles avoisinant le tunnel carpien qui causent une telle inflammation.

Outre la décompression endoscopique, il est aussi possible d’effectuer une chirurgie du tunnel carpien afin de soigner ce syndrome. 

La chéiroarthropathie diabétique

C’est aussi une autre forme de trouble de la mobilité des mains. Il s’agit d’une complication du diabète. Elle se définit par un durcissement du collagène de la peau et donc une altération des tissus cutanés de la main.

Au fil du temps, la chéiroarthropathie diabétique tend à causer une raideur de la main, conduisant à des difficultés mobiles. Le seul traitement reste celui du diabète. Toutefois, l’inflammation peut être allégée à l’aide d’injections de corticoïdes.

La maladie de Dupuytren

C’est un autre trouble de la mobilité de la main, également connu sous le nom de contracture de Dupuytren. À cause de la lésion des tissus internes de la main, il s’ensuit une immobilisation et un fléchissement des doigts. 

Une telle pathologie est souvent liée à la génétique. Elle affecte surtout les personnes âgées de 45 ans en moyenne. C’est pour cela que l’intervention chirurgicale reste le meilleur moyen de la soigner. Certains patients optent pourtant pour la physiothérapie. 

La maladie de Raynaud

Lorsque les vaisseaux sanguins qui irriguent les extrémités des doigts sont endommagés, on dit que la personne est atteinte de la maladie de Raynaud. Cette pathologie est le fruit de spasmes musculaires qui bloquent la circulation sanguine à ce niveau. Elle est généralement associée au tabagisme, au froid et à certains mouvements répétitifs.

Cette maladie reste, actuellement, incurable. Il est toutefois possible de prescrire des vasodilatateurs et des inhibiteurs calciques pour éviter le blocage de la circulation.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires