Jocelyn Bédard annonce sa démission à titre de préfet de la MRC de L’Érable

Jocelyn Bédard annonce sa démission à titre de préfet de la MRC de L’Érable
Le maire de Notre-Dame-de-Lourdes, Jocelyn Bédard, a donné sa démission comme préfet de la MRC de L'Érable. (Photo : www.lanouvelle.net - Archives)

Le diable est aux vaches dans la MRC de L’Érable alors que le maire de Notre-Dame-de-Lourdes, Jocelyn Bédard, a annoncé via sa page Facebook sa démission à titre de préfet, vendredi soir.

Cette démission est survenue quelques heures après qu’une séance extraordinaire du conseil des maires de la MRC de L’Érable ait été convoquée pour mardi matin par les maires de la Paroisse de Plessisville, Alain Dubois, et le maire de Laurierville, Marc Simoneau, dans le but de le destituer de ses fonctions.

M. Bédard affirme avoir donné sa démission de la préfecture de la MRC de L’Érable après mûre réflexion et avoir pesé le pour et le contre.

«Je suis fier de toutes les réalisations auxquelles j’ai contribué pour le bien de tous depuis mon élection en novembre 2019», citant au passage celle d’avoir été capable d’abaisser le coût du futur bâtiment du centre administratif de la MRC de 6 à 4 millions $, une économie quand même appréciable, et ce, après diverses démarches auprès de plusieurs ministères.

Il se dit également satisfait d’avoir fait cheminer le dossier d’Internet haute vitesse afin de le rendre accessible à chaque résidence de la MRC de L’Érable d’ici l’automne 2022. Plus récemment, il dit avoir contribué à l’installation d’une clinique de dépistage de la COVID à Plessisville et d’une clinique de vaccination mobile à Laurierville.

Il souligne aussi la bonne collaboration des employés de la MRC pour réaliser les projets pour chaque municipalité. «Je trouve dommage que le fait d’avoir été en élection pour le poste de préfet, contre un autre maire qui n’a pu accepter sa défaite (Sylvain Labrecque), ait contribué à détériorer la belle ambiance qui régnait avant les élections de 2019», écrit-il sur Facebook.

Il trouve également dommage les commentaires du maire de la Paroisse de Plessisville voulant qu’il ne pourrait jamais travailler avec lui. «Je peux comprendre qu’avec des propos semblables que le conflit Ville-Paroisse perdure», a indiqué M. Bédard.

«Je continue à dire que j`ai fait un excellent travail de représentant de la MRC à titre de préfet et je suis fier de mes réalisations. Je crois que notre MRC est la plus belle de la province et je continuerai à participer au développement de notre belle région. Je ne peux passer sous silence la belle collaboration de plusieurs maires de notre MRC à aider à son développement.»

M. Bédard conclut en disant un grand merci au député provincial Eric Lefebvre et au député fédéral Luc Berthold qui lui ont offert leur collaboration sans compter leur temps.

La MRC de L’Érable se retrouve maintenant sans directrice générale, dont la démission est également effective depuis vendredi, et aussi sans préfet.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
8 Comments
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Dominic Côté
Dominic Côté
4 mois

Bravo au maire de la Paroisse de Plessisville pour son grand professionnalisme. Avec une personne de la sorte, on comprend très bien pourquoi la Paroisse et la Ville son en conflit. Continuez votre beau travail M. Dubois, grâce à vous on est sur la bonne voie pour régler les conflits qui règnent. Très content d’habiter la Ville de Plessisville et non la Paroisse. Une vrai honte pour la MRC.

Madelyne
Madelyne
4 mois
Répondre à  Dominic Côté

J habite la paroisse depuis peu et je trouve invraisemblable ce qui se passe dans cette paroisse. Surtout que je viens de Princeville et que la bonne entente y est ainsi que le développement.

Chantal Doyon
Chantal Doyon
4 mois
Répondre à  Dominic Côté

Est-ce que vous connaissez seulement les raisons des ces mésententes? Il est si facile de juger …

Jacques labrecque
Jacques labrecque
4 mois

Quelle mauvaise nouvelle. Monsieur Bédard, que celle de nous apprendre votre démission laquelle est clairement liée au cancer (le Maire Alain Dubois) qui nous ronge depuis 12 ans. Décidément, le dommage causé par ce dernier, commence à prendre une envergure inquiétante. Souhaitons que la population finisse par réaliser que des changements majeurs s’imposent en septembre prochain. Vous pouvez quitter la tête haute Monsieur. Nous sommes reconnaissants de ce que vous avez réalisé lors de votre séjour à titre de préfet de la MRC. Prenez soin de vous, c’est largement mérité.

Annie Lessard
Annie Lessard
4 mois
Répondre à  Jacques labrecque

M. Labrecque, il y avait sûrement de bonnes raisons pour que les maires de Laurierville et de la Paroisse de Plessisville convoque une séance extraordinaire pour destituer M. Bédard, mais les seules personnes à les connaitre sont l’ensemble des maires de la MRC.
Vous avez raison de dire que des changements s’imposent pour les prochaine élection, mais du côté de la Ville aussi! Vous devriez mettre votre énergie à faire élire des gens qui veulent vraiment faire des affaires avec leur voisine (Paroisse). Il me semble que les relations Ville-Paroisse allaient bien quand c’était feu M. Réal Ouellet, pourtant le maire de la Paroisse était Alain Dubois. Pourquoi? M. Ouellet avait compris, lui, qu’il était important de s’entendre et de faire des affaires ensemble sans être fusionné.
La ville de Plessisville a besoin des gens des environs (Paroisse, Ste-Sophie, Laurierville, etc.) pour être une ville vivante et dynamique économiquement, n’oubliez pas ça!

Jacques labrecque
Jacques labrecque
4 mois
Répondre à  Annie Lessard

Bonjour Madame Lessard; j’ai bien pris connaissance de votre article et je me permettrai quelques commentaires à cet effet. D’abord j’ai bien connu M. Bédard pour avoir travaillé avec lui sur un comité formé pour la sauvegarde de notre CLSC et je peux vous assurer que nos relations étaient des plus cordiales et c’était un Monsieur ouvert à nos suggestions et très compréhensif. .Nous n’avons jamais senti aucune animosité de sa part face au projet que nous pilotions. Je ne comprends pas que deux Maires, dont évidemment notre bon Monsieur Dubois désiraient sa destitution. J’en suis encore renversé.

Pour ce qui est de mettre mon énergie à faire élire des gens à la Ville disposés à établir de meilleures relations avec la paroisse; je vous soulignerai que plusieurs conseils se sont succédés au cours des dernières années (beaucoup plus qu’à la paroisse) et malgré tous les efforts à établir de meilleures relations avec la paroisse, nous sommes toujours les « GROS MÉCHANTS » et cette situation perdure depuis des années malheureusement.

En terminant un mot sur votre allusion concernant M. Réal Ouellet; oui, je l’ai très bien connu et c’était le bon samaritain toujours près à rendre service et d’une générosité sans limite. Evidemment, ses relations avec M. Alain Dubois démontraient une belle coopération, mais il n’a pas été assez longtemps en poste pour nous prouver que cette belle complicité aurait perdurer; car pour maintenir une belle relation avec M. Dubois il faut être prêt à jouer le « YES MAN » toujours disposé à faire la courbette et se mettre à genoux au besoin, car lui seul possède la vérité… . Il est bien chanceux car nous, il nous arrive de se tromper.
Sur ce, je vous souhaite une bonne journée.

Annie Lessard
Annie Lessard
4 mois
Répondre à  Jacques labrecque

M. Labrecque, je ne met aucunement en doute que M. Bédard est une bonne personne. Il serait peut-être intéressant de savoir les raisons de MM. Simoneau et Dubois car présentement nous n’avons qu’un côté de la médaille.

À propos de M. Réal Ouellet, la population de la ville de Plessisville ne devait pas aimer la belle entente que M. Ouellet avait avec le maire de la Paroisse car il n’a pas été réélu à l’automne 2013.

Yves Charlebois
Yves Charlebois
4 mois

Je suis le maire de Saint-Ferdinand:  Mon ami Jocelyn est comme le maire d’une municipalité à la MRC, son travail est de s’assurer que les services soient biens rendus. La semaine dernière il a osé faire en sorte que mardi il y a un directeur à la MRC pour remplacer la démissionnaire en convoquant un employé qui allait être l’intérim avec son conseil d’administration. C’est son travail mais il a pas respecter les règles by the book de certains maires. Il fallait voir à passer ça à la table des maires. Les détracteurs cherchaient des poux et Jocelyn est tanné de la situation. Il a passé à un autre appel. Depuis deux ans nous vivons à chaque réunion les frustration de l’ex-préfet Sylvain Labrecque qui a perdu ses élections de préfet en novembre 2019 au main de Jocelyn Bébard. Vous venez de voir le pourquoi selon-vous tous, il fallait- il une réunion pour une destitution? Le poste de préfet revient en élection en novembre prochain.