INNOTEX compte poursuivre son expansion

Par Lilia Gaulin, Initiative de journalisme local
INNOTEX compte poursuivre son expansion
Le directeur général d'INNOTEX, Claude Barbeau (Photo : Lilia Gaulin, Initiative de journalisme local)

L’entreprise INNOTEX, spécialisée dans le développement et dans la confection d’équipements de protection pour les pompiers et les premiers répondants, a fait l’acquisition de l’entreprise manufacturière, établie à Laurierville, Technofil. Cette quatrième usine permettra d’accroître la capacité de production et de soutenir les projets d’expansion de l’entreprise fondée à Richmond.

Dans les dernières années, la demande pour les équipements de protection individuelle a explosé. Le directeur général de la compagnie, Claude Barbeau, explique que depuis cinq ans, les ventes de l’entreprise ont connu une hausse de 15% chaque année.

L’usine, située à Laurierville, fabriquera principalement les habits de protection certifiés ENERGY. Avant d’être acquis par INNOTEX, Technofil se spécialisait dans la confection de pantalons d’uniforme. La transition vers la confection d’équipements de protection se fera au cours des prochaines semaines.

«L’idée est de transformer l’usine avec eux. Nous allons refaire l’aménagement avec les bons équipements. Ensuite, on va former chacun des employés pour fabriquer les vêtements d’INNOTEX», mentionne M. Barbeau en expliquant qu’il s’agit d’un domaine spécialisé comportant des normes élevées à respecter. Il ajoute que Technofil compte une trentaine d’employés.

«Depuis 2018, nous avons investi plus de 2 M $ dans la modernisation de nos installations et de nos équipements ainsi que dans nos activités de recherche et développements afin d’offrir à nos clients des produits toujours plus performants et innovateurs. Nous avons mis en place un programme d’amélioration continue selon les principes de fabrication allégée ou à valeur ajoutée dans toutes nos unités de fabrication afin d’accroître notre productivité et notre efficacité», note M. Barbeau.

La pénurie de main-d’œuvre frappe de plein fouet INNOTEX. Claude Barbeau évoque qu’il est de plus en plus difficile de trouver des couturiers et des couturières. «Nous avons besoin de main-d’œuvre pour accroître notre capacité de production. Ce qu’on cherche surtout ce sont des couturiers et des couturières d’expérience, chose qui est très rare en Amérique du Nord. Nous avons vraiment besoin d’employés qualifiés. […] Chaque année, on sait qu’on ne trouvera presque pas d’employés. Il faut acquérir des usines existantes avec du personnel compétent», mentionne-t-il en ajoutant qu’INNOTEX et Technofil ont déjà travaillé en partenariat pour la confection de blouses médicales en raison de la pénurie causée par la COVID-19.

Le directeur général Claude Barbeau soutient également que l’expansion de l’entreprise n’est pas complétée. Il évoque que de nouvelles annonces pourraient être effectuées dans les prochains mois notamment concernant une cinquième usine. Il souligne également qu’INNOTEX sera plus actif sur le marché des vêtements pour les ambulanciers.

INNOTEX compte 250 employés répartis au sein de quatre usines situées à Richmond, Warwick, Laurierville et Ohatchee, en Alabama, aux États-Unis. Depuis 1889, l’usine de Richmond se consacre à la fabrication de vêtements. C’est en 1999 que l’usine s’est orientée vers la confection de vêtements de protection individuelle.

La Tribune

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires