Les Colombiens d’ici se montrent solidaires

Tribune libre
Les Colombiens d’ici se montrent solidaires
(Photo : gracieuseté)

Cette communication vise à vous informer et à expliquer la situation actuelle que subit la Colombie, comme vous avez pu voir dans les médias internationaux. Le 28 avril dernier, la grande majorité des Colombiens démarraient une grève générale et ils ont descendu dans la rue pour s’exprimer contre la réforme fiscale présentée par le président Ivan Duque à la tête du gouvernement national.

Si bien que la pandémie a affecté l’économie de multiples pays, la Colombie n’était pas l’exception, mais la crise économique est présente depuis plusieurs années, elle s’est approfondie avec la pandémie et, malheureusement, la corruption à l’interne du gouvernement continue à ruiner le pays. Cette réforme proposée par le gouvernement demande plus d’impôts aux personnes a revenu moyen et modeste principalement, mais elle n’inclut pas d’impôts aux grandes multinationales ou aux banques, ni l’effort du gouvernement pour contrôler et réduire le gaspillage d’argent.

Pour ces raisons, le niveau d’exaspération est très grand. À un tel point que la population est sortie dans les rues pour s’exprimer en temps de pandémie. Nous, les Colombiens, sommes épuisés par la situation, par le manque de leadership du gouvernement pour chercher des alternatives à la crise, par les délais très longs dans la vaccination et par le manque d’argent dans les hôpitaux.

Ainsi, la population a pris la rue pour demander au gouvernement de retirer son projet de loi pour la réforme fiscale et d’améliorer le système de santé. Grâce à la pression populaire, le ministre des Finances a démissionné et le président a retiré le projet de loi pour le modifier, mais celui-ci n’a pas commencé à discuter et il continue à gaspiller de l’argent avec l’achat d’avions, de voitures et j’en passe sans justification.

Pour ça, la manifestation continue, mais maintenant le gouvernement a envoyé l’armée pour réprimer la voix populaire. Chaque jour, il y a des confrontations entre des groupes de manifestants et la police, où on observe plusieurs cas de répression ou de brutalité policière. La communauté internationale, l’Union européenne, l’ONU et même l’ambassadeur de Canada en Colombie ont exprimé leur préoccupation sur l’usage excessif de la force de la part de la police et l’armée. On assiste à la violation des droits de l’homme, car 20 personnes sont mortes, plus de 1000 personnes blessées et plusieurs disparues.

Pour cette raison, la communauté colombienne du Centre-du-Québec veut exprimer sa voix en appuyant la manifestation et en condamnant les morts et toutes les vagues de violence contre la population. Un rassemblement pacifique aura lieu au parc Terre-des-Jeunes à Victoriaville le 7 mai à 17 h.

Cordialement,

Carlos Augusto Robayo Lopez

Victoriaville

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires