Réflexions humoristiques sur le vieillissement avec Passée date?

Communiqué
Réflexions humoristiques sur le vieillissement avec Passée date?
(Photo : gracieuseté - Archives)

La pandémie a vite remis sous les projecteurs l’importante question de la place et du rôle des aînés(es) dans notre société ; une société qui tend à normaliser une certaine péremption sociale de l’humain, notion que le Théâtre Parminou a trouvé particulièrement pertinente à explorer. 

Un fossé se creuse entre les personnes actives et «les autres» qui se sont plus ou moins transformées en «charge sociale».  Parallèlement, le développement fulgurant des technologies a fait passer le 3e millénaire au culte de l’image, le «ce vers quoi il faut tendre» : un vieillissement sans rides, sans muscles atrophiés.  Mais qu’est-ce qui nous dérange tant ?  Que se passe-t-il dans le réfrigérateur de nos vies dans les 24 h où «le meilleur avant» devient «passé date»?

C’est ainsi qu’a pris forme «Passée date ?», une toute nouvelle création du Théâtre Parminou.  Un spectacle créé grâce à l’appui financier du Conseil des arts et des lettres du Québec (CALQ) – région Centre-du-Québec.  Du théâtre pour inciter les personnes retraitées et aînées à prendre conscience de leurs droits et à les faire valoir, mais aussi pour sensibiliser la société en général à l’âgisme fait envers les aînés(es) ; du théâtre pour tous les adultes !

Divers thèmes y sont abordés tel le droit à une vie pleine et épanouie après 55 ans, les tabous & préjugés sociaux envers les aînés, le culte de l’image, la peur du vieillissement, le droit au respect, à l’inclusion et au plaisir (sexualité comprise).  Une pièce de théâtre faisant écho aux voix qui demandent à la collectivité et aux dirigeants de poser un regard critique sur la place que nous laissons à nos aînés

Allier théâtre et photographie

«Passée date ?» c’est aussi une rencontre entre deux formes d’art : l’une vivante et en mouvance, à travers le théâtre, l’autre qui cristallise l’éphémère par la capture d’un instant, à travers la photographie.  Des images complémentaires afin de représenter ce qui est tabou, gênant, caché, faisant partie intégrante de la pièce par le biais de l’exposition de photos organisée par le personnage central, Lailée, accompagnée de sa meilleure amie, Odile.  À travers la mise en place de cette exposition, les deux grandes complices échangent et se questionnent au sujet du vieillissement ; des réflexions empreintes d’humour, de sensibilité et, surtout, d’une grande lucidité.  L’exposition sera accessible aux spectateurs à la fin de chacune des représentations.

Les créateurs

Nourrie d’une rencontre de contenu et d’une documentation vivante variée, Hélène Desperrier est l’auteure de «Passée date?»; la mise en scène a été confiée à Hugo Turgeon.  Les personnages prendront vie grâce au talent des comédiennes France Beaulé et Hélène Desperrier et du comédien Hugues Fortin ; ils interagiront dans un décor conçu par la scénographe Cybel St-Pierre en collaboration avec la photographe Isabelle de Blois.  Fait de mention : ce sont trois femmes qui ont piloté la création !

Des représentations à Victoriaville

Grâce à l’appui financier du CALQ région Centre-du-Québec, 6 représentations seront offertes gratuitement au centre de création du Théâtre Parminou les 21-22-23-26-28-29 mai, et ce dans le respect des mesures liées à la pandémie.  Les places étant limitées, la réservation est obligatoire.  Pour information et réservation : 819-758-0577, poste 221, ou via parminou@parminou.com.  Suite à ces représentations, la pièce sera disponible pour de la tournée partout au Québec !

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires