Le Festival des sucres remis à la fin juin

Communiqué
Le Festival des sucres remis à la fin juin
(Photo : Audrey Martin, photographe)

En raison des mesures sanitaires en vigueur, le comité organisateur du Festival des sucres de Saint-Pierre-Baptiste a choisi de remettre son événement aux 25, 26 et 27 juin.

«Nous sommes déterminés à présenter le 64e Festival des sucres coûte que coûte et, compte tenu de la situation, nous croyons qu’il sera plus facile et plus agréable de le faire après la Saint-Jean-Baptiste, une fois qu’une bonne partie de la population sera vaccinée», a annoncé le président du happening de Saint-Pierre-Baptiste, Serge Nadeau.

La grosse partie de sucre familiale, qui fait la renommée de L’Érable tout entière depuis des décennies, devait initialement avoir lieu du 20 au 23 mai. La 3e vague de COVID-19 a toutefois convaincu l’organisation de prendre un peu de recul. Les informations transmises par le gouvernement en lien avec les cibles de vaccination portent toutefois à être optimiste pour la fin juin.

Une partie de sucre en été?

Si l’idée de tenir une partie de sucre en été peut paraître particulière à première vue, ce ne sera pas la première fois que le Festival aura lieu en juin. En effet, en 1969, la température avait forcé le comité organisateur à reporter son événement en juin.

«Il faut voir le bon côté des choses, le fait de tenir le Festival en juin nous procurera certainement quelques degrés de plus au thermomètre et moins de contraintes sanitaires. En tant que président, je me suis donné comme mission d’encourager l’industrie culturelle et le domaine du spectacle, qui vivent des moments atroces depuis plus d’un an maintenant. On est vraiment dû pour une sortie de plus d’une dizaine de spectacles au programme, nos festivaliers ont le goût de bouger», a souligné M. Nadeau.

Le grand-manitou du Festival des sucres a, par ailleurs, fait savoir que la programmation de l’événement était complète et que les artistes n’attendaient que le signal pour grimper sur les planches. Les producteurs de sirop d’érable sont aussi fin prêts à faire déguster les produits fraîchement récoltés.

Serge Nadeau s’attend évidemment à ce qu’il y ait toujours des mesures sanitaires en vigueur à la fin juin, mais il souhaite qu’elles soient moins contraignantes afin de permettre aux festivaliers de profiter pleinement de l’événement en toute sécurité. La possibilité que les concerts soient présentés en modes hybrides musi-parc et distanciation est toujours privilégiée.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires