Quatre gagnants des Bois-Francs au Défi OSEntreprendre

Par Manon Toupin
Quatre gagnants des Bois-Francs au Défi OSEntreprendre
Danielle Dubois a décroché le coup de cœur entrepreneurial féminin avec sa nouvelle entreprise, Aliments Zenit. (Photo : gracieuseté)

L’Association régionale de développement économique du Centre-du-Québec (ARDECQ) a récemment dévoilé les gagnants de son Défi OSEntreprendre. Quatre entreprises des Bois-Francs raflent les honneurs.

On retrouve donc parmi les récipiendaires du volet «création d’entreprise» Kear’s Workshop, propriété de Rose Guillemette. L’entreprise est située à Saint-Norbert-d’Arthabaska et se spécialise dans la confection de vêtements faits à partir de matières recyclées. Elle s’est démarquée dans la catégorie «commerce».

Rose s’est dite très heureuse d’avoir remporté le concours dans sa catégorie. «Le prix va aider à faire grossir l’entreprise», a-t-elle indiqué en entrevue téléphonique. Les choses vont bien pour l’entrepreneure qui a annoncé, au lendemain du défi, qu’elle serait à l’émission de télévision Dans l’oeil du dragon le 3 mai.

L’entreprise est dans la grosse saison de vente des maillots de bain actuellement. Les projets ne manquent pas et Rose indique qu’elle souhaite, l’hiver prochain, ouvrir des marchés du côté des États-Unis et de l’Australie pour ses vêtements qui, jusqu’à maintenant, ont permis de recycler plus de 60 000 bouteilles d’eau. «Aussi, depuis le 1er avril, nous plantons des coraux dans les océans et des arbres dans les forêts pour aller encore plus loin», termine-t-elle.

On retrouve également parmi les gagnants, dans la catégorie «économie sociale», La Grange Pardue, ferme brassicole de Ham-Nord, propriété de Stéphane Turcotte, Jean-François Caron, Philippe Langlois et Pierre-André Roy.

Pour les quatre propriétaires, ce prix est un grand honneur, comme l’a indiqué Philippe. «Nous sommes contents de l’avoir remporté dans la catégorie «économie sociale», un créneau qui nous différencie», a-t-il indiqué.

Le groupe est également fier de représenter la région dans ce concours et de mettre en valeur Ham-Nord, où ils ont choisi d’établir leur entreprise. «Les régions sont importantes. Notre succès repose sur la participation des gens qui viennent ici et achètent nos produits», ajoute-t-il.

La Grange Pardue a le vent dans les voiles et plein de projets. D’ailleurs, Philippe a fait savoir qu’une annonce serait bientôt faite. «Nous sommes toujours en évolution», précise-t-il. Actuellement, l’équipe est dans les champs, à semer l’orge et à s’occuper du houblon.

Une troisième entreprise de la région, Tactik 360 (Yannick Desruisseaux, Gabriel Grenon et David Lizotte), a remporté ce défi dans la catégorie «innovations technologique et technique». Elle fournit des applications de formation en réalité virtuelle qui ont pour objectif d’améliorer la sécurité et l’efficacité des premiers intervenants et des employés en situation d’urgence. Yannick Desruisseaux a souligné, lors d’un entretien téléphonique, qu’il était très content du prix reçu.

«Une belle reconnaissance qui démontre que l’idée mise en place a sa raison d’être.» Démarrée en 2018, l’entreprise a commencé à faire des ventes à la fin de 2020. Déjà, une trentaine de démonstrations du produit ont été réalisées dans des casernes à travers le Québec. Ces trois lauréats régionaux représenteront le Centre-du-Québec, le 9 juin, à l’échelon national.

Coup de coeur

Un coup de cœur entrepreneurial féminin a par ailleurs été décerné à Danielle Dubois de Warwick qui vient de lancer son entreprise, Aliments Zenit, spécialisée dans les collations nutritives fabriquées à partir de super aliments d’ici.

Pour la nouvelle entrepreneure (Aliments Zenit est officiellement en affaires depuis 26 jours), il s’agit d’une belle surprise que d’obtenir cette reconnaissance. Il faut savoir que Danielle s’est lancée dans le vide afin de créer cette entreprise. Nutritionniste de métier et directrice générale de Minçavi pendant plusieurs années, elle a eu envie, en pleine pandémie, de mettre toutes ses compétences en valeur dans ce projet. «Je suis une athlète et je voulais apporter à cette communauté», a-t-elle expliqué.

Ainsi, plutôt que les aliments hyper transformés que plusieurs mangent, elle souhaite offrir une alternative santé avec des recettes réalisées à partir d’aliments du Québec ou biologiques. «Tu sais les belles recettes de boules d’énergie dans les livres que les gens ne veulent pas nécessairement faire? C’est ce que je propose», indique-t-elle. Et avec succès puisque même après quelques jours d’opération seulement, les commandes arrivent rondement, même que plusieurs recommandent déjà.

Outre les athlètes, Danielle vise les entreprises qui pourraient offrir ses collations nourrissantes aux employés et aussi aux gens d’affaires qui ne prennent pas le temps de manger.

On peut se procurer les produits en ligne ou, à Victoriaville, chez Mon Marché, Fitness Entrepôt et à Warwick chez 450F et à la Brûlerie des Cantons.

«De recevoir ce prix coup de cœur me touche beaucoup. C’est comme si quelqu’un de l’extérieur voyait tous les efforts faits. Je suis dans la gratitude», a-t-elle mentionné.

Le gala du Défi OSEntreprendre, tenu cette année de façon virtuelle, vient reconnaître l’audace et la créativité d’entrepreneurs de la région. Il a permis de remettre 21 prix et des bourses totalisant près de 31 500 $.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires