Un balayage et une bonne préparation pour le prochain tour

Un balayage et une bonne préparation pour le prochain tour
Non sans peine, les Tigres ont réussi à balayer les Huskies pour accéder au tour suivant. (Photo : Denis Morin/LHJMQ)

La logique a été respectée dans la série opposant les Tigres de Victoriaville aux Huskies de Rouyn-Noranda. Plus expérimentés et jouissant de plus de profondeur, les protégés de Carl Mallette ont balayé leurs rivaux. Après des gains de 3 à 2 et de 6 à 3, ils ont arraché une victoire de 1 à 0 en prolongation, lundi soir, au Colisée Desjardins.

C’est le capitaine Mikhail Abramov, avec son huitième point de la série, qui a tranché le débat et propulsé les siens en quarts de finale. Le numéro 9 des Félins a récupéré un retour du vétéran Alexis Arsenault pour inscrire le but victorieux.

Abramov a récolté deux buts et six mentions d’aide face aux Huskies. «Il était un joueur visé ce soir (lundi) et il a répondu. C’est un fier leader, un gars qui veut gagner», a vanté le pilote des Tigres.

Ce dernier a également salué le rendement de ses trois joueurs de 20 ans, soit Alexis Arsenault, Benjamin Tardif et Shawn Element, trois patineurs acquis par Kevin Cloutier lors de la dernière période des transactions.

Arsenault, qui avait l’occasion de jouer contre son ancienne formation, a été fort efficace à la ligue bleue des siens. Il a de plus inscrit un but au cours de la série et participé au filet qui a entraîné l’élimination des Huskies. «C’est un joueur fier et respecté. Il y a des raisons pourquoi nous avons fait son acquisition», a soulevé Mallette.

Tardif et Element ont aussi été des acteurs clés en première ronde. En plus de produire offensivement, ils dérangent constamment l’adversaire. Leur présence sur la patinoire s’avère intimidante. Il distribue de nombreuses mises en échec et les deux possèdent un puissant tir du poignet.

Bien que les Tigres aient balayé les Huskies, la série a été loin d’être une balade dans le parc. Le premier match de la confrontation, remporté 3 à 2, aurait bien pu basculer dans le camp adverse sans le brio de Nikolas Hurtubise. Au cours de ce duel, le gardien de but a multiplié les arrêts clés. Il a effectué quelques bijoux devant son filet, volant des buts certains à ses rivaux.

Dans la deuxième rencontre, gagnée 6 à 3, la marque n’était que de 3 à 2 jusqu’à mi-chemin du dernier tiers. Et le troisième affrontement a nécessité la prolongation. Carl Mallette a répété qu’il s’attendait à une telle opposition. Les Huskies n’ont pas trahi leur réputation. C’est une équipe reconnue pour son éthique de travail. Elle a vendu chèrement sa peau. L’entraîneur-chef des Tigres estime que cette adversité rencontrée en première ronde pourrait être bénéfique pour la prochaine série.

«C’est assurément une bonne préparation. Ça n’a pas été une série facile. Tu ne peux te permettre de relâcher face à une telle formation. J’ai aimé la résilience de mon club. Nous avons trouvé une façon de gagner.»

Un scénario qui a pu rappeler 2002, année où les Tigres ont remporté la seule coupe du Président de leur histoire. Au premier tour, ils avaient justement balayé les Huskies. Dans le dernier match de la série, remporté en prolongation, c’est un certain Carl Mallette qui avait tranché le débat dans une victoire de 6 à 5. Il était alors le capitaine de la formation.

S’il a goûté aux joies de la victoire comme joueur, il n’a pas caché que le sentiment de gagner était aussi bon comme entraîneur. «C’est une belle sensation. Et l’ambiance est superbe», a-t-il exprimé.

Au moment d’écrire ces lignes, les Tigres ignoraient l’identité de leurs prochains rivaux. Si la logique est respectée dans les autres confrontations, ils devraient croiser le fer avec les Cataractes de Shawinigan.

Et l’équipe obtiendra du renfort lors de la prochaine ronde. Alex Beaucage, en isolement préventif après avoir été en contact avec une personne ayant contracté la COVID-19, rejoindra ses coéquipiers. Il pourra ainsi disputer un premier match de séries dans l’uniforme des Félins. Il ajoutera de la profondeur en attaque et ce sera une menace supplémentaire en territoire ennemi, notamment en supériorité numérique.

Les autorités du circuit n’ont toujours pas annoncé la date du début de la deuxième ronde, mais les informations qui circulent laissent croire que les Tigres devraient reprendre l’action le vendredi 7 mai.

Le duel de lundi (26 avril) s’avère être le dernier présenté cette saison au Colisée Desjardins. Des travaux sont notamment prévus dans le secteur du vestiaire de l’équipe. La troupe de Carl Mallette devrait désormais s’entraîner au Complexe Sani Marc en attendant de connaître l’emplacement du prochain environnement protégé.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires