Perquisition à Victo : l’accusé recouvre sa liberté

Perquisition à Victo : l’accusé recouvre sa liberté
(Photo : Archives)

Le Victoriavillois François Martineau, arrêté vendredi lors d’une perquisition antidrogue, a pu recouvrer sa liberté, mardi après-midi, en s’engageant au respect de certaines conditions.

Il comparaissait par visioconférence devant le juge Simon Ricard de la Cour du Québec siégeant à Trois-Rivières.

Accusé en lien avec la vente de cannabis illicite, l’homme de 37 ans s’est vu interdire la possession d’armes, de la consommation et la possession de drogues, la consommation de cannabis et de ses dérivés.

Il ne peut non plus se trouver dans les endroits où, à sa connaissance, on y fait l’usage ou la vente de stupéfiants.

Interdiction aussi de communiquer avec des personnes qui, à sa connaissance, font usage de drogues.

La suite des procédures dans son cas a été fixée au 7 juin.

L’opération policière, menée vendredi par les policiers de la Sûreté du Québec du poste de la MRC d’Arthabaska, découlait d’une enquête initiée à la suite d’informations obtenues du public.

L’intervention visait le démantèlement d’un point de vente de stupéfiants, une opération qui a mobilisé le maître-chien.

Les policiers ont saisi plus de 200 comprimés de méthamphétamine, plus de 100 g de cannabis illicite, plus d’une trentaine de comprimés de médicaments à être analysés, quelques grammes de haschich, plus de 500 cigarettes de contrebande, de l’équipement destiné au trafic de stupéfiants, ainsi qu’une somme d’argent de plus de 1500 $.

Un deuxième individu a été épinglé par les forces de l’ordre. Cet individu de 41 ans a été ensuite libéré en attendant sa comparution ultérieure.

 

 

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires