Nikolas Hurtubise était prêt à prendre plus de responsabilités

Par Matthew Vachon
Nikolas Hurtubise était prêt à prendre plus de responsabilités
Nikolas Hurtubise (Photo : Denis Morin/LHJMQ)

En plus des luttes livrées aux adversaires habituels, il y a dans chaque équipe des compétitions internes afin de savoir qui aura le meilleur temps d’utilisation, les responsabilités les plus importantes ou encore la place de gardien de but numéro un. Ce fut notamment le cas chez les Tigres de Victoriaville cette année alors que le gardien Nikolas Hurtubise est parvenu à s’emparer du rôle de premier gardien pour la troupe de l’entraîneur-chef Carl Mallette.

C’est lors de l’environnement protégé de Gatineau que le natif de Mirabel s’est emparé définitivement de ce poste. Là-bas, Hurtubise a été le premier gardien des Tigres à être utilisé dans deux matchs consécutifs en moins de 24 heures lors de cette campagne 2020-2021. Il concède que cette marque de confiance l’a grandement aidé.

«Quand tu joues, tu dois te construire toi-même une confiance en livrant un rendement de qualité. Quand tu sens que ce sont les entraîneurs, ça aide vraiment. Quand ils m’ont utilisé pour la première occasion deux fois en deux soirs, ça m’a donné la confiance supplémentaire dont j’avais besoin sans nécessairement m’en rendre compte. Avec du recul, j’en avais possiblement besoin pour vraiment prendre mon erre d’aller», a relaté le numéro 31 des Félins.

Utilisé pendant 17 rencontres, Hurtubise a savouré dix victoires (11e chez les gardiens), enregistré deux jeux blancs (3e), affiché une moyenne de buts accordés de 2,32 (5e) et un pourcentage d’arrêts de 91,4% (4e). Malgré d’excellentes statistiques, le portier de 18 ans estime qu’il a eu à faire des ajustements en cours de route étant donné le manque de rencontres disputées en raison de la COVID-19.

«J’ai commencé juste correct. Je me sentais bien, mais dans une année où tu ne joues pas souvent, c’est ce qui pesait dans la balance. C’était difficile de jouer sans trop savoir quand nous allions rejouer. Ce n’était pas facile de prendre un rythme. À partir de la bulle de Gatineau, j’y suis arrivé. À partir de là, je n’ai plus regardé derrière.»

En cours de route, Hurtubise a dû batailler avec son bon ami Fabio Iacobo pour prendre la position de tête devant le filet de l’équipe. Choix de 4e tour des Tigres en 2018, le principal intéressé sent qu’il en était rendu là dans sa carrière.

«Si on regarde mon cheminement depuis l’âge de 17 ans, je crois que j’étais prêt à ça. Je suis arrivé à Victoriaville un peu plus tard aux Fêtes l’an dernier (séjour dans le junior AAA avec le Titan de Princeville) et, malheureusement, je me suis blessé dans la deuxième moitié de la saison. Avant ça, Fabio et moi faisions moitié-moitié devant les buts. Je me sentais donc prêt à occuper ce rôle. Je ne me prends pas la tête avec le fait d’être le numéro un ou le numéro deux. Quand j’ai à jouer, je joue tout simplement et je fais le nécessaire pour m’assurer que notre équipe gagne. À partir de là, c’est aux entraîneurs de prendre les décisions. Je suis prêt à aider l’équipe à gagner soir après soir.»

Toujours désireux d’enrayer les préjugés

À 5’09’’ et 154 livres, Hurtubise ne possède pas le gabarit que les recruteurs affectionnent tout particulièrement. De nos jours, ceux qui ont la côte, ce sont les gardiens à 6’04’’ et 200 livres qui couvrent énormément d’espace. Les jours où le membre du Temple de la renommée du hockey Rogatien Vachon, qui misait sur un gabarit de 5’08’’ et 161 livres, dominait la Ligue nationale de hockey (LNH) semblent bien loin. Malgré cette forte tendance, Hurtubise continue de se battre soir après soir avec l’idée de prouver qu’un petit gardien peut tirer son épingle du jeu avec brio dans les meilleurs calibres.

«Présentement, au repêchage, des gars qui font moins de 6’01’’ et qui sont repêchés, c’est très rare. Donc, des gardiens de 5’09’’ qui sont repêchés dans la LNH, il n’y en a juste pas. Donc, oui, ça me motive encore de démontrer ça. Si je peux être capable de tracer une route pour les gardiens plus petits, j’en serais très heureux. Mon but, c’est de prouver qu’à 5’09’’ ou 6’04’’, il n’y a pas de différence outre le fait que tu couvres plus de filet. À la grandeur que j’ai, je peux compenser par ma vitesse, mon agilité et ma combativité. Là, je démontre que je peux tenir mon bout à ce niveau, ce qui offre un bon exemple pour les plus jeunes.»

Désireux d’aller loin en séries

En tant que gardien numéro un d’une équipe qui vise les grands honneurs cette année, si les séries peuvent aller de l’avant bien entendu, Hurtubise se retrouvera avec la responsabilité de faire preuve de constance afin de donner à sa formation la meilleure chance possible de gagner. Au-delà de ça, Hurtubise croit également que les Tigres devront continuer de jouer dans leur identité, ce qui a manqué à certains moments dans la saison.

«Nous avons montré que, quand nous jouons dans nos forces, nous sommes l’un des meilleurs clubs de la ligue. Je trouve que nous avons vraiment pris notre envol dans les derniers matchs de la saison. Il reste donc à amener de la constance chaque soir. Il n’y a pas de recette miracle. Il faut jouer comme nous en sommes capables. En faisant ça, ça ira bien.»

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires