Disparition de Solange Bergeron : le BEI enquête

Disparition de Solange Bergeron : le BEI enquête
La SQ réitère sa demande de collaboration du public concernant la disparition de Solange Bergeron, 57 ans, de Victoriaville. (Photo : SQ)

Le Bureau des enquêtes indépendantes (BEI) a ouvert une enquête sur le Service de police de Trois-Rivières en lien avec la disparition de la Victoriavilloise Solange Bergeron.

C’est que dans l’après-midi du 25 mars, une Trifluvienne, présente dans la parc Laviolette, aurait remarqué au loin ce qui lui apparaissait comme une personne dans les eaux du fleuve Saint-Laurent. Elle l’aurait perdu de vue après quelques minutes.

Cette dame a contacté quelque temps plus tard le Service de police de Trois-Rivières pour signaler l’événement. «Après avoir discuté avec différents intervenants du Service de police de Trois-Rivières, indique le BEI, on aurait répondu à la dame qu’il n’y avait pas de motif à déplacer des intervenants d’urgence.»

Le BEI a ouvert une enquête sur le traitement de l’appel reçu au Service de police de Trois-Rivières. Quatre enquêteurs du BEI ont été chargés de cette enquête. Ils ont quitté la scène, jeudi, vers 18 h 45. L’enquête se poursuit.

Rappelons que le véhicule de Solange Bergeron, 57 ans, a été retrouvé, mercredi, dans un stationnement aux abords du parc Laviolette.

La quinquagénaire est portée disparue depuis le 24 mars. La Sûreté du Québec a reçu un signalement pour une femme disparue qui aurait tenu des propos suicidaires.

Comme des éléments d’enquête laissent croire que Solange Bergeron aurait été aperçue dans le parc Laviolette, près du fleuve, au cours de l’après-midi du jeudi 25 mars, la Sûreté du Québec a demandé, jeudi, l’aide du public, recherchant des témoins potentiels, notamment deux adolescentes ou jeunes adultes qui se trouvaient dans le parc cette journée, vers 14 h 40, assises sur un banc près du fleuve.

Toute personne qui détiendrait des informations concernant la disparition de Solange Bergeron ou des témoins potentiels peut communiquer, confidentiellement, à la Centrale de l’information criminelle de la Sûreté du Québec au 1 800 659-4264.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Comment
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Fremich
Fremich
20 jours

Là s’il n’y a pas eu négligence de la part du Service de Police de Tr-Riv., je me demande bien ce que c’est.