Éliot Morin lance un recueil de textes

Communiqué
Éliot Morin lance un recueil de textes
Éliot Morin (Photo : gracieuseté)

Il y a quelques années, Éliot Morin avait convenu qu’il voulait écrire et publier un livre au courant de sa vie. Il s’agissait alors d’une projection à long terme, d’un rêve à chérir au moment venu. Le jeune adulte était loin de se douter qu’il y arriverait à ses 25 ans.

«Ce n’est qu’une question de temps» est le titre donné au recueil de textes qui a été longuement attendu par l’auteur. Il faut savoir que l’idée de ce projet est apparue à l’été 2015 et qu’Éliot Morin avait déjà commencé à écrire quatre des douze textes composant le recueil. Puis, l’imagination et la volonté d’écrire ont pris une pause de près de cinq ans, temps durant lequel le Victoriavillois d’origine s’est consacré davantage à ses études en enseignement au primaire. Selon ses dires, c’est la procrastination, sujet d’ailleurs traité sous un angle humoristique dans son ouvrage, qui l’a fait dévier de ce projet de vie.

Il a fallu attendre en mars 2020 pour que la démarche d’écriture se remette en branle. Apprenant que ses derniers cours universitaires étaient suspendus, Éliot Morin s’est ainsi donné le défi de mettre ce projet à terme. Le confinement ayant duré près de deux mois a certainement été propice à la rédaction des huit autres textes.

Comme l’auteur voulait avoir le plein contrôle sur sa création, celui-ci s’est tourné vers l’autoédition. Au départ, il s’agissait pour lui d’un monde inconnu et il ne se sentait pas outillé pour y parvenir. Finalement, après quelques recherches et en contactant d’autres auteurs ayant utilisé une démarche similaire, il est allé de l’avant avec cette formule. Ainsi, il a pris en charge la rédaction jusqu’à la conception de la couverture, passant par la mise en page interne et l’enregistrement légal du livre. Avec du recul, il souhaite mentionner aux auteurs émergents que l’autoédition est un processus beaucoup plus accessible qu’on ne peut l’imaginer.

Un lecteur non averti pourrait être fort surpris par le style de l’auteur. En fait, le titre de l’ouvrage annonce que le thème qui survole tous les textes est le temps. L’illustration de la couverture, où l’on voit une horloge tenue par un homme, évoque d’ailleurs la prépondérance du temps dans le livre. De plus, chaque texte a comme titre une expression qui contient le mot «temps». Par exemple, les titres «De temps en temps» et «Comme dans le bon vieux temps» figurent parmi son recueil.

Toutefois, c’est à l’intérieur de chaque texte que l’originalité de l’auteur se dévoile. Éliot Morin s’est laissé inspirer par toutes sortes d’idées qui émanaient de l’expression choisie comme titre. Ainsi, les textes n’ont pas une structure linéaire, mais alternent plutôt entre des anecdotes personnelles et des observations sur la vie sous un angle humoristique. Éliot Morin en profite également pour réfléchir sur quelques grandes questions de la vie, mais sans vraiment se prendre au sérieux.

Avec son entrée dans la profession d’enseignant au primaire depuis mai 2020, il peut désormais ajouter le titre d’auteur à ses expériences personnelles. Le jeune adulte en profite donc pour partager son amour de l’écriture à ses élèves de 5e et de 6e année, dont il est le titulaire pour l’année scolaire en cours.

Éliot Morin lance maintenant un appel à la population locale pour découvrir son œuvre. Il est possible de se procurer son recueil de textes au BuroPro Citation de Victoriaville ou en le contactant en privé sur sa page Facebook personnelle.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires