COVID-19 : les évêques catholiques déconseillent les vaccins d’Astra Zeneca et de Johnson & Johnson

Par Godlove Kamwa, Initiative de journalisme local
COVID-19 : les évêques catholiques déconseillent les vaccins d’Astra Zeneca et de Johnson & Johnson
(Photo : Depositphotos - Archives)

La conférence des évêques catholiques du Canada (CECC) soulève des préoccupations éthiques relatives aux «vaccins dont le développement, la production ou l’expérimentation clinique ont comporté l’utilisation de lignées cellulaires dérivées de l’avortement».

«Le fait que Santé Canada a récemment autorisé les vaccins d’Astra Zeneca et de Johnson & Johnson contre la COVID-19 incite des catholiques à se demander s’il est moralement acceptable de recevoir des vaccins dont le développement, la production ou l’expérimentation clinique ont comporté l’utilisation de lignées cellulaires dérivées de l’avortement», a-t-elle souligné dans une déclaration qui prône «le caractère sacré de la vie humaine et sa dignité intrinsèque».

La conférence des évêques du Canada a tout aussi bien reproché aux fabricants des vaccins de Pfizer et de Moderna d’avoir fait usage de «lignées cellulaires non éthiques» dans certaines procédures d’expérimentation clinique. Cependant, elle a estimé que ces deux vaccins étaient «néanmoins moralement acceptables pour les catholiques, car le lien avec l’avortement est extrêmement minime».

«Si l’on a le choix entre différents vaccins, il faut toujours préférer et choisir le vaccin le moins lié à des lignées cellulaires dérivées de l’avortement, lorsque c’est possible», a recommandé la CECC, tout en reconnaissant que «la décision de recevoir un vaccin relève de la conscience personnelle».

Ottawa et Québec dénoncent

Santé Canada ne s’est pas appesanti sur la composition et les techniques de production des vaccins, mais elle a déploré les contenus des discours à contre-courant de la campagne de vaccination auprès de la population. Plusieurs séances d’informations ont en effet été organisées à l’intention des organisations non gouvernementales, selon l’administrateur en chef adjoint de l’Agence de la santé publique, Dr Howard Njoo.

«Je dénonce vigoureusement cette déclaration de la Conférence des évêques catholiques du Canada. J’invite tous les Québécois à se fier à nos experts et à ceux de partout dans le monde : tous les vaccins que nous administrons sont efficaces», a écrit le ministre québécois de la Santé publique, Christian Dubé sur le fil de son compte Twitter.

La CECC s’aligne à la position du Vatican et exhorte le gouvernement canadien à «faire en sorte que les vaccins contre la COVID-19 ne créent pas de dilemme éthique pour les Canadiens». L’organisation religieuse a expliqué qu’en levant l’équivoque sur les critères de choix, Ottawa favoriserait l’acceptation du vaccin.

Aux États-Unis, la conférence des évêques catholiques a également recommandé à ses fidèles d’éviter le vaccin de Johnson & Johnson si possible. Ottawa ne s’est pas encore prononcé sur le calendrier de livraison de ce vaccin à dose unique, le dernier à être homologué au Canada.

Icimédias

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
24 Comments
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
trackback
COVID-19 : les évêques catholiques déconseillent les vaccins d’Astra Zeneca et de Johnson & Johnson - HealthBeezer
2 mois

[…] Read original article here […]

Jessi
Jessi
2 mois

L’église a t’elle de la crédibilité en jugeant l’avortement quand plusieurs de ses employés on des pratiques pédophilie ?? Je pense qu’on est assez grand pour réfléchir.

Marc-André Coulombe
Marc-André Coulombe
2 mois
Répondre à  Jessi

Je crois qu’en tant que catholique, nous avons le droit de réfléchir ensemble aux implications morales de nos choix et de nos actions. De plus, en tant que laïc, il m’aurait été difficile d’apprendre cette information, ne me fut-elle pas communiquée. Je salue ce communiqué et j’encourage tous et chacun à la réflexion et au respect des opinions divergeantes. J’offre aussi toutes mes sympathies aux victimes de pédophilie. Il s’agit d’un geste monstrueux qu’il faut dénoncer afin qu’il ne se trouve plus de ces abus dans l’église.

Jessi
Jessi
2 mois
Répondre à  Marc-André Coulombe

De réfléchir oui, mais je ne crois pas que l’église pousse à réfléchir, comme nous la connaissons aujourd’hui elle dicte. Il devrait à mon avis retourner au source.

Nicole
Nicole
2 mois
Répondre à  Jessi

Je suis entièrement d’accord avec toi, Jessi . Ce n’est pas aux évêques de décider , je trouve qu’ils sont bien mal placer pour nous conseiller !!!

A. Gamache
A. Gamache
2 mois
Répondre à  Nicole

Les chefs religieux ont aussi droit à leur opinion. On agit dans l’urgence c’est vrai mais il ne faut s’abstenir de réfléchir! Les pharmaceutiques ne sont pas exempts de toute manœuvre à la limite de l’éthique.

Jessi
Jessi
2 mois
Répondre à  A. Gamache

Oui ils on droit de donner leur avis et informer, mais suggérer de ne pas faire tel ou tel chose…

Hugues
Hugues
1 mois
Répondre à  Jessi

il faut peut-être commencer par lire la note des évêques avant d’émettre des jugements sur la crédibilité. Oui il faut réfléchir, mais avec la bonne information pas avec des commentaires sur la déclaration.

Raineault
Raineault
2 mois

Une autre occasion où il aurait été avisé de la part de la conférence des évêques catholiques de rester discret. Sachez que vous êtes complètement anachroniques, votre méga institution est en train de basculer vers la faillite.

Marc-André Coulombe
Marc-André Coulombe
2 mois
Répondre à  Raineault

De part leur nature, les évêques sont des personnes très discrète. Par contre, dans le cas qui nous concerne, ce sont les fidèles catholiques qui ont posé des questions à leur évêque. Ces évêques ont perçu que plusieurs fidèles bénéficieraient de cette information et ont émis un communiqué s’adressant aux fidèles. Ce communiqué a ensuite été relayé par les médias. Voilà ce qui s’est passé.

Michel Grenier
Michel Grenier
2 mois
Répondre à  Marc-André Coulombe

Le résultat de ces propos sera très négatif et fort désastreux pour la société. Cela n’aide nullement les autorités. Très irresponsable de leur part ! Et en espérant que des personnes ne perdent pas la vie !

Marc-André Coulombe
Marc-André Coulombe
2 mois
Répondre à  Michel Grenier

@Michel Grenier Oui, espérons. Par contre, comment faire pour gérer les questions des fidèles? Devrions-nous les laisser en plan et ne pas leur répondre?

denis richard
denis richard
1 mois
Répondre à  Raineault

Bravo pour ton commentaire cette races est en voie de disparaître.

trackback
Les évêques canadiens (et américains) déconseillent les vaccins Astra Zeneca et Johnson & Johnson - Le Salon Beige
2 mois

[…] Conférence des évêques catholiques du Canada déconseillent l’utilisation des vaccins AstraZeneca et Johnson & Johnson, ces derniers ayant été […]

André
André
1 mois

Je suis content d’apprendre cette information, je n’essaierai pas de sauver ma vie à partir de la vie d’un enfant non désiré. Vous accusez des hommes religieux au lieu de pointer les pharmaceutiques qui ont utiliser des vies pour leur profit.

Alain
Alain
2 mois

Je suis catholique je comprend mal l,intervention des évêques on parle ici de sauver des vie partout sur la planete, je trouve triste de voir les églises se vider mais c,est en partie à cause de commentaires de ce genre garder le focus sur ce qu,enseigne jésus, amour, bonté et Pardon

Marc-André Coulombe
Marc-André Coulombe
1 mois
Répondre à  Alain

Alain, si vous êtes catholique, il faut comprendre que l’Église cherche à sauver toutes les vies, celle aussi entre la conception et la naissance. Jésus enseigne amour et bonté pour les enfants dans le sein de leur mère. C’est ce même Jésus qui a dit : « Et quiconque reçoit en mon nom un petit enfant comme celui-ci, me reçoit moi-même. 6Mais, si quelqu’un scandalisait un de ces petits qui croient en moi, il vaudrait mieux pour lui qu’on suspendît à son cou une meule de moulin, et qu’on le jetât au fond de la mer.« 

Demontreal514
Demontreal514
2 mois

Les évêques ont bien raison de sonné l’alarme

Jeannot Cote
Jeannot Cote
2 mois
Répondre à  Demontreal514

Faux! Qu’est-ce que l’avortement vient faire dans la COVID19? Les Évêques n’ont pas le droit de s’opposer de quelque manière que ce soit à la guérison rapide du peuple. Au contraire, les évêques doivent appuyer les efforts des scientifiques du Québec et du Canada pour soigner ce peuple! Ce n’est pas avec des messages stupides que celui-là que l’Église catholique va remplir ses églises!!! Pape François, au secours!!!

Marc-André Coulombe
Marc-André Coulombe
2 mois
Répondre à  Jeannot Cote

@Jeanne Cote Il y a un lien entre la façon dont le vaccin contre la COVID19 a été développé et l’avortement, car des cellules souches d’un bébé avorté ont été utilisées.

Jeannot Cote
Jeannot Cote
2 mois

Je suis catholique et je dénonce vigoureusement la prise de position des Évêques du Canada qui suggèrent de boycotter telles sortes de vaccins pour des raisons qui n’ont absolument rien à voir avec la COVID19.Je suis très déçu di comportement des Évêques du Québec qui ne se sont pas opposés à cette position non seulement déraisonnable mais carrément stupide!

Marc-André Coulombe
Marc-André Coulombe
1 mois
Répondre à  Jeannot Cote

En tant que catholique, le pape nous invite à réfléchir sur les façons dont nous disposons pour protéger toute forme de vie et encore plus tout forme de vie humaine. En collectant des cellules sur un foetus humain avorté, nous diminuons la valeur d’un vaccin. Cela ne veut pas dire qu’il faille jeter tout forme de vaccin qui est issu de ce procédé, mais il est important de le noter, de réfléchir à des alternatives raisonnables et viables.

Hugues
Hugues
1 mois
Répondre à  Jeannot Cote

Après avoir lu la déclaration des évêques et non des articles de presse, vous serez surement mieux informés pour juger de ce qui est stupide. Apprenons à réfléchir par nous-mêmes, au lieu de se laisser influencer

Pierre Labonté
Pierre Labonté
2 mois

Très amusant la montée aux barricades des évêques.
C’est vrai que ça fait un bout de temps qu’on ne les a pas haï.
Retour dans le bon vieux temps.
Bonne Covid!