La sécurité, un enjeu important pour les municipalités

La sécurité, un enjeu important pour les municipalités
(Photo : www.lanouvelle.net - Archives)

Interpellées sur les enjeux qu’elles estiment prioritaires concernant les interventions de la Sûreté du Québec, les municipalités de la MRC d’Arthabaska ont exprimé généralement les mêmes inquiétudes et les mêmes priorités, a souligné le président du Comité de la sécurité publique (CSP) et préfet, Alain St-Pierre, lors de la récente réunion virtuelle du CSP.

«Il est intéressant de constater qu’à travers les municipalités, peu importe où elles se situent, la sécurité demeure un enjeu similaire un peu partout», a-t-il indiqué.

À cela, le lieutenant Patrick Côté, directeur par intérim du Centre de services MRC Arthabaska-Érable de la SQ, reconnait, certes, l’importance de la sécurité. «Mais le sentiment de sécurité est tout aussi important que la sécurité elle-même», a-t-il exprimé.

Réunion virtuelle du CSP (Capture d’écran)

Il a imagé, par ailleurs, le sentiment d’insécurité par l’exemple de parents à la maison qui voient circuler rapidement des véhicules devant leur résidence. «On vient toucher le sentiment d’insécurité», a-t-il  noté.

L’officier assure que ses troupes feront sentir leur présence. «Les municipalités s’attendent à voir davantage les policiers. Nos priorités ont vraiment été ciblées et encadrées en fonction d’une plus grande visibilité, tant dans les zones de 40 km/h à Victoriaville, par exemple, que dans les autres municipalités», a fait savoir le lieutenant Côté.

La Sûreté du Québec procédera à certaines opérations d’envergure. Mais elle fera plus. «On se permettra également de débarquer, de circuler à pied. C’est une demande qu’on a eue d’aller notamment dans les parcs où surviennent des incivilités et des méfaits. On a déjà des plans et des projets pour aller rencontrer les gens dans les parcs», a confié le policier.

Le volet criminel demeure aussi une priorité pour les policiers. «La lutte aux stupéfiants reste toujours une préoccupation», a-t-il signalé.

Le préfet et président du CSP voit d’un très bon œil la façon de faire de la police.  «De voir les policiers descendre de leur véhicule, c’est un message assez fort que vous allez envoyer dans chaque municipalité. Ça va se parler rapidement. C’est un point important qui sera fort apprécié de toutes les municipalités», a fait valoir Alain St-Pierre.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires