Prolongations des prestations fédérales : «Une réponse adéquate et responsable», salue le CNC

par Godlove Kamwa
Prolongations des prestations fédérales : «Une réponse adéquate et responsable», salue le CNC
(Photo : depositphotos)

Le Conseil national des chômeurs et des chômeuses salue la prolongation des mesures de soutien du revenu annoncées par le premier ministre Justin Trudeau concernant deux prestations canadiennes d’aide et une prestation de maladie.

«C’est une bonne chose. C’était nécessaire, étant donné que la crise sanitaire et économique est encore loin d’être terminée. C’est une réponse adéquate et responsable à la crise», a déclaré le porte-parole du CNC, Pierre Céré, appelant à une action plus large pour le renouvellement du programme d’assurance-emploi.

«Une réforme permanente est possible et nécessaire, pour un régime plus juste, plus accessible et mieux adapté aux nouvelles réalités », a-t-il ajouté. Le CNC a estimé qu’il était « impensable de revenir à l’assurance-emploi d’avant mars 2020 », car, dit-il, au-delà du soutien du revenu, « construire un filet social encore plus fort est la prochaine étape.»

La Prestation canadienne de la relance économique (PCRE) et la Prestation canadienne de la relance économique pour proches aidants (PCREPA) sont prolongées pour 12 semaines supplémentaires alors que la Prestation canadienne de maladie pour la relance économique (PCMRE) passe de deux à quatre semaines.

«Si vous avez besoin de soutien pendant que vous recherchez un emploi, ou si vous avez besoin de rester à la maison pour prendre soin de la famille, ces prestations continueront d’être disponibles pour vous », a indiqué Justin Trudeau en conférence de presse, expliquant ensuite que « personne ne devrait retourner au travail en étant malade en ce moment. C’est aussi simple que cela», a-t-il tranché.

Le coût de la prolongation de ces mesures de soutien est estimé à 12,1 milliards de dollars selon la ministre de l’Emploi, du Développement de la main-d’œuvre et de l’Inclusion des personnes handicapées, Carla Qualtrough.

Cependant, la Covid-19 n’a pas fini de faire parler d’elle. L’administratrice en chef de l’Agence de la santé publique, la Dre Theresa Tam, a prévenu sur les risques d’une nouvelle explosion de cas en cas de relâchement rapide sur les mesures du confinement. Les nouvelles modélisations prévoient un passage de 8500 à environ 20 000 cas par jour à la troisième vague de la pandémie.

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires