Grand Plessisville : s’inspirer des Princevillois

Lettre ouverte
Grand Plessisville : s’inspirer des Princevillois
(Photo : Robyn Mackenzie)

Décidément, c’est le jour de la marmotte pour les Plessisvillois. Encore une fois, les événements des derniers jours ont mis en lumière l’incapacité des élus des deux Plessisville de s’entendre. Pendant que nos deux communautés se déchirent, Princeville semble accumuler les succès.  Le développement dynamique et soutenu des Princevillois fait l’envie des communautés voisines.

On le sait, les deux « Princeville » ont eu la brillante idée de se fusionner il y a une vingtaine d’années. Mais cette fusion n’explique pas à elle seule le succès Princevillois.

Ceux qui connaissent le maire de Princeville, savent qu’il est un excellent joueur de hockey. Gilles Fortier est un gars d’équipe et c’est ce qui fait la force des élus princevillois. Depuis longtemps, nos voisins capitalisent sur cette force : le travail d’équipe.

Comme au hockey, le maire Fortier travaille fort dans les coins et n’hésite pas à tirer au but lorsque la situation se présente. Les nombreux projets qui se réalisent à Princeville en sont la preuve. En bon capitaine, il ne craint pas de refiler la rondelle à ses conseillers afin de faire avancer les dossiers ce qui laisse l’impression que les Princevillois sont partout sur la patinoire. Résultat : Princeville accueille les nouveaux citoyens  « à bras ouverts » et voit sa population monter en flèche.

Pendant ce temps, le plan de jeu des Plessisvillois semble décousu et incohérent. Pire encore, les élus de Plessisville lancent dans leur propre filet! Soyons honnêtes, on ne fait l’envie de personne actuellement. Il est grand temps de revoir la stratégie avant que tous les spectateurs aient quitté les gradins.

Heureusement, tout n’est pas noir. La période de « repêchage » arrive bientôt. En effet, avec les élections municipales qui arrivent à l’automne, il est temps de mettre du sang neuf dans nos équipes et de brasser un peu les cartes.  Enfin, nous avons l’opportunité de se doter d’un groupe de joueurs qui saura travailler en équipe. Il est temps que le Grand Plessisville entre dans les ligues majeures!

 

Martin Côté

Ville de Plessisville

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
2 Comments
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Francis Giguère
Francis Giguère
12 jours

Bravo Monsieur Côté

Annick Héon
Annick Héon
11 jours

Merci M. Côté pour cette belle allégorie! Effectivement, le travail d’équipe fait toute la différence dans une communauté. Heureusement, la période de repêchage arrive bientôt! Les citoyens ont l’avenir entre leurs mains. Le 7 novembre, ils auront le pouvoir de tout changer!