«J’en ai plein mon masque», une première chanson pour Dominic Flibotte

Par Manon Toupin
«J’en ai plein mon masque», une première chanson pour Dominic Flibotte
Dominic Flibotte continue son parcours musical et présente une première chanson. (Photo : Capture d'écran)

Dominic Flibotte vient de lancer (il y a une semaine) une première composition musicale. La chanson, intitulée «J’en ai plein mon masque», connaît déjà un bon succès et a même atteint la première place au sondage de Hit Country.

En entrevue téléphonique, l’artiste originaire de Plessisville (et jumeau de Frédéric) a expliqué qu’il écrivait des chansons depuis quelques années, mais n’avait jamais osé les présenter publiquement, étant, comme il le confie lui-même, trop critique. Cette fois avec «J’en ai plein mon masque», il s’est laissé convaincre par son entourage de le faire.

«Cette chanson est sortie d’une traite», a-t-il indiqué. Dominic croit que le fait de ne plus pouvoir faire de musique devant le public, depuis une année maintenant, a transposé son énergie dans l’écriture.

En résulte une chanson aux accents franchement country et qui vient rejoindre bon nombre de personnes par son contenu. Dominic y raconte avoir bien hâte, comme tout le monde, que ça redevienne comme avant, faisant référence à la pandémie. «Netflix et Ricardo, j’pense que j’ai fait le tour», chante-t-il. Bref, il en a plein son masque…

Il est très content du résultat de cette chanson, enregistrée chez lui et dans laquelle il joue de plusieurs instruments. Une expérience qu’il a bien appréciée et qui lui fait prendre conscience qu’il faut trouver des façons de faire les choses autrement en temps de COVID-19. «Ça donne un choc à la façon de faire d’avant», a-t-il souligné.

Il est également agréablement surpris de voir l’intérêt de plusieurs pour sa chanson qui est disponible sur iTunes ou encore sur Spotify. «Je ne pensais pas avoir une réponse aussi rapide», mentionne-t-il.

Cet accueil positif l’encourage à aller de l’avant et il annonce avoir d’autres chansons qu’il présentera bientôt. La prochaine aussitôt que dans un mois environ. «Et j’en ai quatre ou cinq en travail», complète-t-il. Ainsi, il songe à un album qui sortirait l’automne prochain.

Depuis quelques mois, Dominic fonctionne en solo. Il n’est plus avec Bo Reisset, dans la vie et dans la musique. «C’est la première fois que je suis seul dans mon appartement», dit-il. Cela lui a permis de faire le point et a confirmé qu’il voulait continuer dans le domaine de la musique, ce qu’il fait depuis toujours, d’une façon ou d’une autre. Mais il travaille tout de même avec d’autres artistes, dont Lou Nova. Cela lui permet de voir différentes influences musicales.

Depuis le début de la pandémie, il travaille à temps plein dans un magasin de musique de la région de Montréal, mais trouve quand même du temps pour peaufiner ses chansons. Il n’a pas l’intention, pour le moment, de revenir dans la région, qu’il a quittée il y a cinq ans maintenant. «J’ai un cercle musical intéressant ici, des gens que je connais bien et avec qui je m’évade dans plusieurs styles musicaux», apprécie-t-il.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires