Rentrée parlementaire : «nous allons talonner Justin Trudeau», lance Yves-François Blanchet

Par Godlove Kamwa, Initiative de journalisme local
Rentrée parlementaire : «nous allons talonner Justin Trudeau», lance Yves-François Blanchet
Yves-François Blanchet (Photo : Stéphane Lévesque - Archives)

À l’issue du caucus du Bloc québécois en prélude à la rentrée parlementaire, les élus bloquistes entendent se pencher prioritairement sur la gestion de la pandémie, le soutien aux aînés, la hausse des transferts en santé et la promotion de la langue française.  

La lutte contre la pandémie de COVID-19 et «l’identité québécoise» seront au cœur de l’action des bloquistes à la Chambre des communes alors que les livraisons des doses de vaccin de Pfizer seront interrompues au Québec la semaine prochaine.

«Nous allons talonner Justin Trudeau pour qu’il assume sa responsabilité d’approvisionner le Québec en vaccins. Il devra enfin assumer sa responsabilité de gérer les frontières et les quarantaines», a prévenu le chef du Bloc, Yves-François Blanchet, selon un communiqué du bureau d’Andréanne Larouche, députée de Shefford.

Ottawa vient de prolonger les restrictions sur les voyages internationaux vers le Canada en provenance de pays autres que les États-Unis jusqu’au 21 février, mais ces mesures demeurent insuffisantes aux yeux du Bloc. Le Québec demande la suspension des vols internationaux et le renforcement du contrôle des quarantaines des voyageurs.

Le premier ministre, Justin Trudeau, menace d’imposer de nouvelles mesures «sans préavis» si les Canadiens continuent de voyager sans raison essentielle.

Les aînés et votes à distance

Le Bloc plaide également pour une hausse durable de 110 $ par mois de la pension de la Sécurité de la vieillesse. «Avec le coût des médicaments et la hausse des prix, notamment de la nourriture et des loyers, plus que jamais, les aînés ont besoin d’une bonification de leur situation financière», a expliqué la députée Andréanne Larouche, porte-parole du Bloc pour les aînés et la condition féminine. Les bloquistes n’oublient pas la question de l’augmentation des transferts en santé alors que le gouvernement fédéral pourrait déposer au printemps son premier budget en deux ans.

Toutes ces priorités du Bloc doivent avoir l’approbation de la Chambre dans un contexte où le parlement hybride pourrait être reconduit. Le parti souhaite que le gouvernement obtienne l’unanimité avant de lancer une application sur le vote à distance.

«Les libéraux ne peuvent pas changer par simple majorité une règle du jeu aussi fondamentale que la manière dont se tiennent les votes. Ils doivent obtenir l’unanimité. Je leur demande d’enfin faire de véritables efforts pour rallier toute l’opposition en prouvant l’efficacité de l’application et en mettant de côté toute partisanerie préélectorale au profit du bon fonctionnement de la démocratie», a plaidé la députée Andréanne Larouche.

Icimédias

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Comment
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Bien hâte de voir ça
Bien hâte de voir ça
8 mois

J’ai bien hâte de voir ça…vous avez parlé l’an dernier de biens des choses que vous étiez supposés vous objectez…et au final … vous et votre équipe …avez appuyés Justin Trudeau…pour qu’il est la majorité…pour faire à sa guise…vous dites bien des choses …mais au final…vous approuvez tout ce qu’il décide …les voyages non remboursés que vous étiez supposé de régler…la pensions des vieux que vous étiez supposé de régler…les transferts en santé…M. Trudeau ne prends aucunes responsabilités avec les autres partis…il agit et se fait appuyé par le bloc pour avoir la majorité…et ensuite vous en passe une petite vite …à votre insu….où vous faites l’autruche…
Bien hâte de voir ça…