Moment de recueillement pour un grand disparu

Moment de recueillement pour un grand disparu
(Photo : www.lanouvelle.net - Archives)

En début de séance, lundi soir, le conseil municipal a salué, lors du moment de recueillement, un grand disparu, André Laroche, ex-maire du Canton de Warwick, décédé le 3 janvier à l’âge de 91 ans.

«Il a été maire entre 1985 et 1993. C’est un grand homme qui nous a quittés, a confié le maire Diego Scalzo. Au nom du conseil municipal, nous offrons nos sympathies à la famille.»

Les gens de la communauté, a souligné le maire, ont pu s’exprimer notamment sur le site Web du complexe funéraire. «J’ai eu l’occasion de lire plusieurs bons commentaires, c’est très attachant», a-t-il noté.

Une année record

Le maire Diego Scalzo (Photo capture d’écran)

Tant en permis qu’en investissements, a précisé le maire, Warwick a connu en 2020 une année record au chapitre de la construction. Pas moins de 382 permis ont été octroyés pour des travaux totalisant près de 31, 1 M $.

«Même si les derniers mois de l’année 2020 ont été moins achalandés au niveau de l’urbanisme, l’activité a été concentrée sur une période courte. Les gens se sont empressés à effectuer des travaux, à faire des acquisitions et des constructions», a indiqué le maire Scalzo, tout en souhaitant que «2021 soit tout aussi dynamique au plan économique».

D’ailleurs, le premier magistrat a fait savoir que déjà, en janvier, des permis importants ont été donnés. «Ça regarde bien. Plusieurs projets se trouvent sur la table, notamment des projets d’immeubles à logements», a-t-il révélé.

Rencontre souhaitée avec le MTQ

Le conseiller municipal Pascal Lambert a fait valoir la nécessité d’une rencontre avec les représentants du ministère des Transports du Québec (Québec) au sujet de deux enjeux de sécurité : la traverse de piéton sur la rue Méthot qui n’est pas aménagée correctement et l’entrée de la Ville sur la rue Saint-Joseph.

«On observe actuellement une circulation très lourde attribuable à la popularité de la Station du Mont Gleason. On est content que cela fonctionne. N’empêche, cela crée une problématique. Quelques délinquants y circulent très rapidement», a fait remarquer le conseiller.

Un panneau affichant la vitesse des usagers y était positionné, a-t-il dit, mais le MTQ a demandé de l’enlever en raison de sa non-conformité. «On aimerait ça, donc, trouver une solution avec le ministère pour régulariser la circulation qui est lourde et dangereuse pour les citoyens qui, ces temps-ci, marchent beaucoup», a soulevé le conseiller Lambert.

Étudier à la bibliothèque

En conformité avec la santé publique, la bibliothèque municipale de Warwick permet aux élèves, depuis le 11 janvier, d’y étudier. «Je trouve qu’il s’agit d’une belle initiative de reconnaître nos bibliothèques comme des lieux significatifs pour la réussite des jeunes, a exprimé le maire Diego Scalzo. On y invite les jeunes qui peinent peut-être à étudier dans la tranquillité à la maison. La bibliothèque disposera d’espaces dédiés à l’étude et permettant la concentration dans un environnement adéquat.»

Pour en profiter, il faut cependant réserver sa place au préalable.

Parlant d’études, le conseil municipal warwickois donne son appui aux Journées de la persévérance scolaire qui se dérouleront du 15 au 19 février. «Et c’est une année tout à fait particulière pour la persévérance scolaire», a fait valoir le maire de Warwick, soulignant le contexte sans précédent, entre autres, pour les cégépiens et les étudiants universitaires. «On peut comprendre que ce ne soit pas facile l’enseignement à distance, ne pas se trouver dans un environnement favorable du point de vue académique. Mais on les invite à trouver des stratégies, des petits trucs, des outils pour persévérer et ne pas abandonner les études. Parce que dans la vie, on peut tout perdre. Il n’y a qu’une seule chose qu’on ne peut jamais perdre, notre diplôme, c’est fondamental», a-t-il soutenu.

Warwick a renouvelé son adhésion au SIUCQ de la MRC d’Arthabaska. (Photo www.lanouvelle.net – Archives)

Recensement et renouvellement

Statistique Canada procédera au recensement de la population de Warwick pour l’année 2021.

La directrice générale Lise Lemieux a invité les citoyens à prendre le temps de remplir le formulaire en ligne. «C’est important. Nous aurons peut-être une population plus juste», a-t-elle signalé.

Par ailleurs, les élus warwickois ont donné leur aval au renouvellement du Service d’intervention d’urgence civil du Québec (SIUCQ) de la MRC d’Arthabaska. Le coût demeure inchangé depuis les débuts. Il s’élève à 1,10 $ par habitant.

Vœux de bonne année!

Des élus ont profité de cette première séance de l’année pour offrir leurs vœux aux citoyens.

«Qu’on soit là les uns pour les autres, qu’on soit persévérant. J’ai confiance qu’il se passera quelque chose en 2021. On va aboutir à quelque chose», a mentionné la conseillère Noëlla Comtois.

«Bonne année à tout le monde, en espérant que 2021 soit douce avec nous tous», a exprimé, pour sa part, Amélie Hinse.

Pour sa part, le conseiller Étienne Bergeron a invité les citoyens à l’action. «Bougeons, sortons dehors, profitons de la belle neige et allons patiner, bonne année à tous», a-t-il lancé.

À cela, le maire Diego Scalzo, citant l’exemple d’un citoyen de Saint-Jérôme qui, par simple bonté, a procédé au déneigement des véhicules des employés du centre de santé de sa région, a invité à l’entraide. «Ce sont des gestes qu’on encourage. Il faut s’entraider. C’est la seule façon qu’on va s’en sortir», a-t-il conclu.

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires