Lyster : une combustion spontanée aurait causé l’incendie

Lyster : une combustion spontanée aurait causé l’incendie
L'incendie a tout détruit. (Photo : www.lanouvelle.net)

Une combustion spontanée provenant d’une guenille imbibée de produits pourrait bien être à l’origine du violent incendie qui a détruit, jeudi soir, l’entreprise Built Rite Trucks de la rue Bécancour à Lyster.

«C’est, du moins, la cause la plus probable de l’incendie qui a pris naissance dans la partie arrière du bâtiment dans un local près de l’atelier de peinture (paint shop)», a fait savoir Éric Boucher, directeur du Service de sécurité incendie régional de L’Érable (SSIRÉ).

L’officier avait mandaté, comme enquêteur, le directeur du Service de sécurité incendie de Princeville, Christian Chartier, et le préventionniste du SSIRÉ, Jean-Marc Boucher, pour effectuer le travail de recherche des circonstances et de la cause de l’incendie.

Le directeur du SSIRÉ, Éric Boucher (Photo www.lanouvelle.net)

«Ils ont recueilli différents témoignages. De plus, ils ont été assistés par un technicien en scène d’incendie du Service de l’identité judiciaire de la Sûreté du Québec», a expliqué Éric Boucher.

Ils en viennent à la conclusion qu’une combustion spontanée aurait vraisemblablement causé ce sinistre d’envergure. La guenille déposée dans une poubelle se serait enflammée à la suite d’une réaction chimique.

Cet incendie vient démontrer l’importance d’agir avec prudence en présence de différents produits et de disposer adéquatement des guenilles en utilisant, par exemple, un contenant ou une chaudière en métal.

On peut aussi après le nettoyage les laisser sécher loin de toute matière combustible, a souligné l’officier.

Le violent incendie, rappelons-le, a mobilisé une cinquantaine de pompiers, non seulement du SSIRÉ, mais aussi des services d’incendie de la Ville de Plessisville, Princeville, Val-Alain, Dosquet et Laurier Station.

Les pertes totalisent quelques millions de dollars, a fait savoir Jean-Pierre Tremblay, propriétaire de l’entreprise de Lyster qui se spécialisait en fibre de verre et  qui fabriquait des pièces en composites pour les autobus, trains et camions. Entre 25 et 40 travailleurs se retrouvent sans travail, du moins pour le moment.

 

 

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires