Triste bilan : les accidents mortels en hausse au Québec et dans la région

Triste bilan : les accidents mortels en hausse au Québec et dans la région
Funeste collision survenue, en mai, à Victoriaville (Photo : www.lanouvelle.net - Archives)

Un bilan provisoire du bilan routier 2020 de la Sûreté du Québec révèle une augmentation des collisions mortelles sur son territoire, le nombre ayant grimpé de 217 en 2019 à 228 pour l’année 2020. Au total, 250 personnes ont perdu la vie tragiquement.

Malgré cette hausse, le bilan, observent les autorités policières, se situe sous la moyenne des cinq dernières années établie à 236 collisions funestes.

La région Estrie-Centre-du-Québec, qui comprend notamment les MRC d’Arthabaska et de L’Érable, arrive au second rang pour le plus grand nombre de collisions mortelles avec 34, 6 de plus que les 28 collisions de l’année précédente. Les collisions, dans la région, ont causé 39 décès en 2020.

La région Mauricie-Lanaudière, au premier échelon, cumule 55 collisions, une hausse de 26 comparativement à 2019.

La région Arthabaska-Érable n’a pas été épargnée l’an dernier avec, au moins, sept collisions mortelles, sans compter les accidents hors routes.

L’autoroute 955, théâtre d’une violente collision mortelle (Photo Maxime Gagnon – Archives)

Victoriaville a enregistré deux accidents mortels. À Saint-Pierre-Baptiste, en juin, une sortie de route a coûté la vie à deux Plessisvillois.

Des collisions mortelles sont aussi survenues à Saint-Valère (autoroute 955), à Kingsey Falls (route 116), à Daveluyville (2e rang) et à Princeville (route 263 Nord).

La SQ dénombre, en 2020, 52 collisions impliquant au moins une motocycliste et menant à 54 décès, dont celui d’un résident de Saint-Rosaire qui a perdu la vie en octobre à Princeville. Le nombre de décès à ce chapitre connaît ainsi une hausse par rapport à la moyenne de 41 dans les cinq dernières années.

Le bilan 2020 fait état également de la mort de six cyclistes et de 18 piétons, dont une octogénaire de Victoriaville happée par un autobus scolaire au mois de novembre. En 2019, au Québec, 21 piétons avaient tragiquement perdu la vie.

Les causes

La Sûreté du Québec relève, dans son bilan, les principales causes expliquant les funestes collisions.

La conduite imprudente et les excès de vitesse arrivent en tête de liste avec 29% des collisions, suivies de l’inattention et la distraction (14%), puis la conduite avec les capacités affaiblies par l’alcool, les drogues ou encore la fatigue (10%).

La SQ précise aussi que près de 20% des victimes décédées dans des collisions routières ne portaient pas la ceinture de sécurité.

La Sûreté du Québec soutient maintenir ses efforts afin d’assurer la sécurité des usagers de la route, notamment grâce au travail de ses patrouilleurs ainsi qu’aux campagnes de sensibilisation.

Mais, insiste-t-elle, les conducteurs doivent adopter des comportements routiers sécuritaires et faire preuve de prudence pour réduire les risques d’être impliqués dans une collision.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires