Tigres : «un groupe passionné et excité»

Tigres : «un groupe passionné et excité»
Carl Mallette et son groupe sont excités de reprendre l’action après deux mois d’inactivité. (Photo : Tigres de Victoriaville - Archives)

Le retour imminent à l’action après deux mois d’inactivité et les changements apportés par le directeur général Kevin Cloutier ont insufflé un vent d’optimisme dans l’entourage des Tigres de Victoriaville.

Carl Mallette, reconnaissant et enthousiaste de pouvoir diriger une formation de cette qualité à sa première année comme entraîneur-chef au sein de la Ligue de hockey junior majeur du Québec, a soulevé qu’il a sous la main un «groupe passionné et excité».

Il aime ce qu’il voit depuis le retour à l’entraînement. Ses joueurs, malgré la longue pause durant les fêtes, ont su garder la forme. Et ils sont tous énergisés à la suite du renfort obtenu par le DG de l’équipe.

«Kevin (Cloutier) a effectué des changements démontrant qu’il a confiance au groupe en place. C’est bien accueilli, particulièrement par nos vétérans de 19 ans. Tout le monde a hâte de reprendre l’action et tout le monde pousse dans la même direction. Nous sommes très excités pour la fin de la saison et les séries», a fait valoir le pilote des Tigres.

À l’entraînement, les nouveaux venus ont notamment fait leur entrée. Les attaquants Shawn Element et Benjamin Tardif, respectivement acquis des Eagles du Cap-Breton et du Phoenix de Sherbrooke, évolueront au sein des deux premiers trios.

Bien que ce ne soit pas coulé dans le béton, Mallette a laissé entendre qu’Element devrait être utilisé en compagnie des Russes Mikhail Abramov et Egor Serdyuk. Tardif devrait, quant à lui, être employé avec Conor Frenette et Brooklyn Kalmikov. Ça permet à l’entraîneur de bénéficier de deux unités capables de produire sur une base régulière.

Et Mallette se réjouit de pouvoir aligner un troisième trio composé de Maxime Pellerin, Nicolas Daigle et Olivier Coulombe. «Ce sont des joueurs moins expérimentés, mais très talentueux et responsables dans les deux sens de la patinoire», a-t-il dit.

À la ligne bleue, la présence du vétéran de 20 ans Alexis Arsenault se veut rassurante. C’est un défenseur fiable et robuste qui peut être utilisé à toutes les sauces. Il est notamment fort efficace contre les meilleurs éléments adverses. «Ce n’est pas le gars le plus flamboyant sur la patinoire, mais il exécute bien tous les petits détails. Il est constamment dans le visage de l’adversaire. Il est difficile de jouer contre. C’est le cas des autres nouveaux venus. Non seulement ils nous aideront pour compléter la saison, mais ils seront des éléments clés de notre équipe pour connaître du succès en séries», a mentionné l’entraîneur-chef des Félins.

Les Tigres, qui revendiquent une fiche de six victoires et quatre défaites, reprendront le collier, le samedi 23 janvier, au Centre Gervais-Auto de Shawinigan. Pour l’occasion, ils croiseront le fer avec les Huskies de Rouyn-Noranda. Alexis Arsenault affrontera donc ses anciens coéquipiers.

Le lendemain, au même endroit, la troupe de Carl Mallette se mesurera aux Cataractes de Shawinigan. À leur dernier match, le 27 novembre au Centre Vidéotron de Québec, les Tigres ont signé une victoire de 4 à 1 sur Louis Robitaille et les Olympiques de Gatineau.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires