Coronavirus : Ottawa achète 20 millions de doses supplémentaires du vaccin de Pfizer-BioNTech

Par Godlove Kamwa, Initiative de journalisme local
Coronavirus : Ottawa achète 20 millions de doses supplémentaires du vaccin de Pfizer-BioNTech
(Photo : Depositphotos - Archives)

Cette annonce du premier ministre Justin Trudeau porte à 26 millions le nombre total de doses de vaccin attendues au Canada au cours de la première moitié de l’année.

Avec les 6 millions de doses déjà attendues et d’autres commandes en perspective, Justin Trudeau est persuadé que le Canada sera en mesure de vacciner jusqu’à 20 millions de personnes entre avril et juin. Seuls les vaccins de Pfizer-BioNtech et de Moderna ont été approuvés jusqu’à cette date par Ottawa, mais d’autres propositions pourraient s’y ajouter dans les prochaines semaines. C’est le cas du vaccin de AstraZeneca et de l’université d’Oxford sur la table de Santé Canada.

La nouvelle option d’achat permet d’envisager la réception de plus de 35 millions de doses de vaccin de Pfizer-BioNtech d’ici la fin de l’année, dont quelque 6 millions administrées d’ici mars. Il n’est pas exclu la possibilité de recevoir jusqu’à 40 millions de doses du vaccin Moderna. Le Canada a conclu des accords avec quelque sept fournisseurs et firmes pharmaceutiques pour ratisser larges dans les processus d’approvisionnement en vaccins. Ce qui fait dire à Ottawa que tous les Canadiens désireux de se faire vacciner devraient avoir reçu leurs doses au plus tard à la fin du mois de septembre.

«Notre gouvernement va continuer de travailler sans relâche avec les provinces et les territoires pour que les vaccins soient livrés et que les gens soient immunisés aussi vite et efficacement que possible. En ce moment, c’est notre priorité», a expliqué Justin Trudeau.

Les plans de distribution des doses de vaccin contre la COVID-19 sont une compétence laissée aux provinces et territoires, mais le comité consultatif national de l’immunisation s’apprête à faire quelques recommandations dans les prochaines heures.

La question de la vaccination sera certainement au cœur des discussions du cabinet réaménagé qui devra se réunir en prélude à la rentrée parlementaire 2021. Le ministère de l’Approvisionnement n’a pas donné plus de détails sur le coût de ces opérations d’achats effectuées dans un contexte de crise.

Icimédias

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires