Malgré les défis, Diffusion Momentum garde le cap

Publireportage
Malgré les défis, Diffusion Momentum garde le cap
L’équipe permanente actuelle applaudit chaleureusement sa précieuse clientèle et ses partenaires qui continuent de soutenir les activités du Carré 150, malgré la crise. Elle a bien hâte de les retrouver, en compagnie de tous ses autres collègues, au retour des spectacles en salle! De gauche à droite, première rangée : Élie Romanesky (co-directeur général / direction administrative; Roxanne Genest (co-directrice générale/ direction artistique), Miguel Rouleau (directeur technique). De gauche à droite, deuxième rangée : Marie V. Laporte (responsable de la médiation / Centre d’art Jacques-et-Michel-Auger); Dominique Laquerre (directrice Centre d’art Jacques-et-Michel-Auger); Kateline Grondin (directrice des communications et du marketing); Luc Morissette (responsable maintenance et entretien); De gauche à droite, troisième rangée : Marie-Pier Fleury (contrôleure comptable); Annie Houde (responsable de la billetterie); Denise Mailhot (agente de service). (Photo : Lory-Ann Grondin, L-A.G image, LAG Image)

«Cent fois sur le métier remettez votre ouvrage» est une citation qui s’applique particulièrement bien à Diffusion Momentum, gestionnaire et propriétaire du Carré 150 de Victoriaville, en ces temps de pandémie.

L’année 2020 aura été celle de bien des changements pour l’organisme culturel qui a dû, à maintes reprises, s’adapter, annuler, reporter, reprogrammer, etc. Heureusement, l’équipe, bien soudée, s’est relevé les manches et a su faire face à l’adversité avec brio.

La pandémie, le confinement, le passage en zone rouge ont été autant d’événements qui ont nécessité un ou des ajustements rapides de l’organisme. Jusqu’à maintenant, par exemple, ce sont près d’une centaine de spectacles (143 représentations) qui ont été touchés et cela a impacté 7500 clients uniques, représentant quelque 37 000 billets.

L’organisme cumule donc 73 représentations qui ont dû être reportées à plus tard en saison (et certaines l’ont été jusqu’à 3 fois), 51 annulées complètement et 19 reportées et adaptées en mode distanciation (et présentées lors des quelques semaines de réouverture).

Il a notamment fallu, dès le début de la pandémie, organiser la centralisation et la communication des informations avec la clientèle et travailler en collaboration avec une quarantaine de producteurs afin de replanifier les nombreux spectacles impactés. Eux-mêmes ont eu à s’entendre avec les agents qui, de leur côté, l’ont fait avec les artistes. «Il y a tout un écosystème à considérer, dans le cycle de la programmation et de la mise en marché d’un spectacle », indique la directrice marketing et communication, Kateline Grondin.

Les événements ont aussi imposé l’élaboration d’un plan de relance des opérations, un autre de mesures sanitaires, en plus d’un plan de contingence afin d’assurer la stabilité et la sécurité financière de Diffusion Momentum. Il ne faut pas oublier non plus les demandes de subventions à remplir, tout cela en continuant d’entretenir des relations avec les partenaires financiers pour qui il a également été nécessaire de trouver des moyens différents pour les mettre en valeur.

Loin de rester les bras croisés alors que la crise fait des ravages dans milieu culturel, de nombreux outils ont été créés ou utilisés différemment afin de répondre aux nombreuses interrogations de la  clientèle, mais aussi pour organiser et orienter les actions et les ressources en vue de la reprise. Parmi ces nombreux outils, notons la création de sondages pour les clients, la mise en place d’une « Foire aux questions » évolutive, s’adaptant aux réalités changeantes, la rédaction d’un plan sanitaire organisationnel ou encore la collection des données permettant de dresser le portrait des conséquences pour les réseaux ou les subventionneurs.

Malgré les impacts sur la tenue des événements au Carré 150, la pandémie (et ses répercussions) aura permis de faire ressortir les forces et les ressources insoupçonnées de chaque membre de l’équipe de Diffusion Momentum, comme quoi du pire peut naître le meilleur.

Annie Houde et Denise Mailhot, à la billetterie, ont mis leurs connaissances de la clientèle et de l’expérience client au service de l’équipe afin de trouver les meilleurs moyens de communiquer avec les spectateurs, en plus d’adapter rapidement, avec Ovation, les nouveaux plans de salle avec algorithme de distanciation.

Élie Romanesky et Roxanne Genest, à la direction, ont travaillé de pair avec le conseil d’administration afin de renforcer les «filets de sécurité» et optimiser la gestion de l’organisme, tout en négociant simultanément avec les nombreux producteurs des reports, des annulations, l’adaptation de certains spectacles déjà à l’affiche, et la programmation d’une nouvelle offre adaptée. Le tout aura permis de présenter une offre à la fois diversifiée et sécuritaire pendant la brève réouverture de septembre dernier. La clientèle sondée à ce moment a d’ailleurs attribuée une note de 9,5/10 quant au sentiment de sécurité perçu au moment de leur expérience en salle.

Marie-Pier Fleury, contrôleure comptable, s’est lancée dans les webinaires pour trouver les subventions disponibles, alors que Miguel Rouleau, le directeur technique, a veillé à la mise en place et au respect du plan sanitaire auprès du personnel technique et des équipes de tournées. Luc Morissette, responsable de la maintenance, a été impliqué évidemment dès le départ dans l’élaboration du plan de mesures sanitaires, puisque le succès de celui-ci repose en grande partie sur la rigueur de son équipe.

Au Centre d’art Jacques-et-Michel-Auger, Dominique Laquerre  et Marie V. Laporte ont redoublé de créativité en proposant de leur côté, pour la période des Fêtes un parcours d’art contemporain extérieur (Les étoiles polaires). À la barre des communications et du marketing, Kateline Grondin a dû quant à elle adapter l’ensemble de sa mise en marché en mode « agile », et s’est donné pour mandat d’optimiser les outils de travail collaboratifs de l’équipe et les canaux de communication avec les publics, comme avec les employés.

Avec la ferme volonté de poursuivre sa mission culturelle, Diffusion Momentum a fait preuve de résilience et d’innovation afin de permettre, dès que ce sera possible, un retour à la fois spectaculaire et sécuritaire au Carré 150 pour ses nombreux spectateurs, qui ont bien hâte de profiter à nouveau de toute l’offre culturelle.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires