Rétro 2020 : juin, un mois funeste sur les routes

Par Claude Thibodeau
Rétro 2020 : juin, un mois funeste sur les routes
Juin a été tragique sur les routes dans la région. (Photo : www.lanouvele.net - Archives)

Plusieurs pertes de vies sont survenues au cours du sixième mois de l’année, à commencer par le décès de deux résidents de Plessisville, Jean-François Gagnon, 37 ans et Pascal Bergeron, 40 ans, dans une sortie de route survenue sur le 1er rang à Saint-Pierre-Baptiste.

Par ailleurs, au volant d’une camionnette, un résident de Sainte-Clotilde-de-Horton, Stéphane Lampron, 52 ans, a perdu la vie dans une violente collision avec un camion-citerne transportant du lait qui s’est produite sur l’autoroute 955 près du km 5 à Saint-Valère.

La route 116 à Kingsey Falls, près du chemin Guillemette, a aussi été le théâtre d’une violente collision, impliquant une camionnette et une voiture. L’accident a coûté la vie à Sylvain Gélineau, 55 ans, de Québec.

Histoire rocambolesque : arrêtés après une série de vols qualifiés

Une histoire digne d’un film, une affaire qui prend naissance en Estrie pour prendre fin dans les Bois-Francs. Deux malfaiteurs ont été finalement épinglés après avoir perpétré une série de vols qualifiés dans des commerces en plus d’avoir dérobé deux véhicules.

Tout a commencé à Sherbrooke par un vol qualifié dans un commerce. Par la suite, les deux individus, à bord d’un véhicule, ont commis d’autres vols qualifiés dans différentes municipalités, Windsor, Stoke, Ascot Corner, Scotstown, Weedon et Saints-Martyrs-Canadiens. En cours de route, les suspects ont dérobé deux véhicules, dont un à Saints-Martyrs-Canadiens.

Un des suspects, à bord d’un véhicule utilitaire sport, a été localisé sur la route 161. Le véhicule s’est retrouvé sur le côté dans le fossé du chemin Craig Nord à Chesterville. Les policiers ont procédé à l’arrestation de l’individu.

L’autre bandit a abandonné la voiture qu’il conduisait en bordure d’un boisé à l’intersection des routes 161 et Goupil, toujours à Chesterville. Il a pris la fuite à pied.

De nombreux policiers ont été déployés, le maître-chien, le groupe tactique d’intervention et même l’hélicoptère. En fin de journée, le fuyard a été localisé et arrêté.

Sur les traces de sa fille en médecine

Visage bien connu de la Fondation À Notre Santé, Jacynthe Vallée a quitté son poste de directrice générale pour réaliser un rêve qu’elle porte depuis longtemps : devenir médecin, comme le sera d’ailleurs Sarah-Jade Ramaglia, sa fille. Au moment où son enfant entamera sa troisième année de médecine, Jacynthe fera son entrée à la même faculté, celle de l’Université Laval à Québec.

Un Victoriavillois déclaré délinquant à contrôler

Au palais de justice de Victoriaville, le 23 juin, le Victoriavillois Gérard Denis, un récidiviste en matière de délits sexuels, a été déclaré délinquant à contrôler et, à sa sortie du pénitencier, il sera étroitement surveillé pour une période de cinq ans.

Arrêté en avril 2019, le sexagénaire a reconnu sa culpabilité à des accusations de contacts sexuels et d’incitation à de tels contacts, des faits qui se sont produits sur une fillette de 8 ans entre le 1er juin 2018 et le 1er avril 2019.

Gérard Denis avait été condamné, il y a une vingtaine d’années, à six ans de pénitencier pour un crime à caractère sexuel.

Un trafiquant d’armes condamné au pénitencier

Arrêté en novembre en lien avec le trafic d’armes, le Victoriavillois Stéphane Hains, 50 ans, a été condamné à 4 ans de pénitencier, tout en retranchant les 10 mois et 15 jours de détention provisoire.

En janvier, Hains avait plaidé coupable à des accusations de trafic d’armes, de vol de moins de 5000 $ et de bris de conditions.

De nouvelles accusations ont été déposées juste avant l’imposition de la peine. Trois accusations d’avoir eu en sa possession, en vue de les céder, des armes prohibées (carabine, pistolet et pistolet à impulsion électrique).

Stéphane Hains avait été arrêté le 28 novembre 2019 lors d’une opération policière dans un logement de la rue Saint-Jean-Baptiste à Victoriaville.

Une vingtaine de policiers avaient été mobilisés pour cette intervention initiée par l’Équipe des enquêtes et de la coordination sur le crime organisé de Drummondville.

À la suite de la perquisition, la SQ avait révélé avoir saisi cinq armes à feu, des munitions, de même que trois armes à impulsion électrique et une somme de plus de 16 800 $.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires