Incendie rue Victoria : des dommages importants

Incendie rue Victoria : des dommages importants
(Photo : François Côté)

Un incendie dans l’immeuble à logements du 104, rue Victoria, samedi vers 17 h 45 à Victoriaville, a causé des dommages de plusieurs dizaines de milliers de dollars.

Le feu, d’origine électrique, s’est développé dans un mur du logement 102. L’intervention rapide des pompiers a permis d’éviter que les flammes se propagent.

Une alarme générale a été déclenchée. Plus d’une trentaine de pompiers ont combattu l’élément destructeur qui a finalement été rapidement maîtrisé.

Les locataires ont été évacués, ainsi que ceux de l’immeuble voisin, par mesure préventive. À l’exception de deux logements, endommagés par le sinistre, tout le monde a pu réintégrer son domicile en soirée. Les sinistrés ont été pris en charge par des représentants de la Croix-Rouge.

Durant l’intervention, les bénévoles du SIUCQ, avec deux autobus, ont été sollicités, entre autres, pour s’occuper des personnes évacuées et pour assurer la circulation dans le secteur. Des pompiers de Princeville ont par ailleurs été demandés en entraide, pour couvrir la caserne.

Personne n’a heureusement été blessé sur les lieux du sinistre. Les derniers pompiers ont quitté l’endroit quelque quatre heures après le début de l’intervention. Le lieutenant Martin Pellerin a tenu à saluer le travail de ses collègues qui ont su rapidement circonscrire l’incendie.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
2 Comments
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
lysane
lysane
1 mois

aucune perte n’a vos yeux pas les miens mes deux chats sont décédé car vous avez refusé des sortirs au début du feu toulemonde était sortie ils ont été plus de 90 minutes dans le fumé et vous ne leur avez pas donné d’oxygène elles sont décédées par euthanasie car elle était en état de choc et en revenait plus et cétais mes adorables petites vieilles mimine de 9 et 11 ans 2 hommes les auraient sorties en 2 minutes elle se cachait sous le lit je n’y suis pas arrivé j’avais mes deux chiens dans les mains quand j’ai demandé aux pompiers de maider a les sortir on m’a dit clairement que cétais pas une priorité les chats mon coeur a cessé de battre avoir su je serais resté dans mon appartement jusqu’à ce que je trouve le moyen de les sortir moi-même feu pas feu il serait peut-être vivant aujourd’hui. alors faux il y a eu 2 victimes dans mon coeur monsieur .

lysane
lysane
1 mois
Répondre à  lysane

désolé pour les fautes je ne trouve pas de boutons édition.
j’aimerais faire lire ceci aux pompiers qui m’ont répondu que mes chats n’étaient pas une priorité aucune vie humaine ne se trouvaient à l’intérieur des appartements en feu sauf mes deux chattes d’Espagne de 9 et 11. ans . : Dorénavant, au Québec, les animaux ne seront plus considérés comme des «biens meubles», mais comme des «êtres doués de sensibilité» ayant des «impératifs biologiques». … La nouvelle loi inscrit dans le Code civil le fait que les animaux ont des impératifs biologiques (voir encadré), une première à travers le monde.10 déc. 2015

ils se devaient de les sauver elles vivaient au Québec les animaux ne sont plus considérés comme des bien meubles depuis 2015 et étaient douées de sensibilité et ils les ont carrément laissées dans cette fumée ,feu , bruit infernal , eau. et même pas un peu d’oxygène à leur sortie voila j’ai tout dit . (vous pouvez diminuer les photos si necessaire)