COVID-19 : c’est parti pour la vaccination en Mauricie/Centre-du-Québec

Communiqué
COVID-19 : c’est parti pour la vaccination en Mauricie/Centre-du-Québec
Marie-Josée Frappier, préposée aux bénéficiaires (Photo : gracieuseté)

C’est aujourd’hui que commençait officiellement la vaccination en Mauricie/Centre-du-Québec. À 9 h 20, Claudette Roy est la première personne à avoir été vaccinée sur le territoire du CIUSSS MCQ.

À 82 ans, Mme Roy est une véritable battante et une femme déterminée. Elle a vaincu la COVID-19 lors de la première vague, alors la question ne se posait pas pour elle. Elle a vu les ravages que peut faire ce virus, mais également la rapidité à laquelle il s’est propagé au sein de sa résidence qui a été durement touchée au printemps dernier.

«J’ai trouvé cela difficile. J’ai perdu des amis. J’attendais ce moment depuis le printemps. Je suis très fière de recevoir le premier vaccin et j’invite les autres résidents à faire de même.» À ses côtés, son mari assistait à ce moment.

«C’est un moment historique. Claudette est une courageuse. Elle a vaincu la COVID-19 au printemps. Je suis fière d’elle», souligne Claude Loranger, son conjoint.

Du côté des employés œuvrant en centre d’hébergement de soins de longue durée (CHSLD), ce sont Marie-Josée Frappier, préposée aux bénéficiaires au Centre de multiservices de santé et services sociaux Cloutier, et Caroline Paris, infirmière-chef d’équipe à CHSLD Frederick-Georges-Heriot, qui ont été vaccinées simultanément à 11 h. Un événement attendu pour les travailleurs de la santé, un signe que nous avançons dans cette lutte contre la COVID-19.

«C’est important pour moi de me faire vacciner. Je voulais avoir le sentiment d’avoir tout fait pour vaincre ce virus, mais également pour protéger les résidents, mes proches et moi-même. En tant que travailleurs du réseau de la santé, c’était important pour moi de donner l’exemple», explique Mme Frappier. En effet, pour un employé, savoir qu’il est protégé et qu’il ne peut propager le virus aux résidents des CHSLD, à un patient, ou même à l’un de ses proches, c’est réconfortant et ça permet de faire son travail en toute quiétude.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires