Plus qu’une seule rue Garneau dans le grand Plessisville

Plus qu’une seule rue Garneau dans le grand Plessisville
La rue Garneau, située dans le parc industriel de la Ville de Plessisville, deviendra la «rue de la Fonderie» pour mettre fin aux problèmes de géolocalisation dans le secteur qui compte également une autre rue Garneau située tout près en Paroisse. (Photo : www.lanouvelle.net)

La Ville de Plessisville a décidé de mettre fin aux problèmes de géolocalisation liés à la double nomination de la rue Garneau présente dans les deux municipalités (Ville et Paroisse).

Le conseil municipal de la Ville de Plessisville a en effet approuvé les recommandations du comité chargé de l’application de la politique municipale en matière de désignation et de gestion toponymique afin que la rue Garneau (située dans le parc industriel) soit dorénavant nommée «rue de la Fonderie».

Ce changement sera soumis à la Commission de toponymie du Québec afin d’obtenir l’officialisation de ce nom.

Loisirs

Le conseil a autorisé le maire et la greffière à signer au nom de la Ville l’entente rétroactive loisirs entre la Ville-Paroisse pour les années 2019 et 2020. Le maire de la Ville, Mario Fortin, a toutefois indiqué qu’il n’y avait pas d’entente avec sa voisine, sa plus grande utilisatrice de services, pour 2021. La Paroisse a en effet privilégié la mise en place d’une politique de remboursement envers ses résidents qui utiliseront certains services de la Ville.

Comme l’a fait savoir M. Fortin, cette situation se traduira par une augmentation substantielle des tarifs de loisirs appliquée aux non-résidents qui demeurent dans des municipalités qui n’ont pas d’entente de loisirs avec la Ville.

En bref

La Ville verse une aide financière de 90 000 $ au Comité de promotion industrielle de la zone de Plessisville (CPIZP) pour la réalisation d’études relatives à la construction de condos industriels dans le nouveau secteur industriel de la rue Jules-Paquette afin d’attirer de jeunes entreprises dans des locaux industriels modernes à un coût d’espace très compétitif.

Le conseil municipal consent à la signature de l’entente de règlement à intervenir avec le Syndicat national des employés municipaux de Plessisville (SNEMP) relativement au retrait du grief numéro 2020-01 du 12 mars 2020.

La Ville affecte à même son budget en cours un montant de 25 000 $ pour la création du fonds COVID-19 (destiné aux organismes), 14 900 $ pour le fonds éclairage du boulevard des Sucreries, 17 800 $ pour le fonds étude de vulnérabilité de la prise d’eau et 230 000 $ pour le fonds de la masse salariale temporaire.

Un montant de 32 000 $, puisé à même son budget encours, permettra à la Ville de faire l’acquisition de panneaux d’affichage pour les parcs.

Les élus municipaux appuient la démarche du député de Mégantic-L’Érable, Luc Berthold, auprès de la ministre de la Santé afin que le gouvernement fédéral adopte une ligne nationale de prévention du suicide à trois chiffres (9-8-8).

La Ville de Plessisville demande une aide financière au Fonds Régions et ruralité, volet II, d’une somme de 33 424$ pour son projet d’éclairage architectural de la passerelle Armand-Vaillancourt, dont la valeur totale s’élève à 64 864.80 $. Elle confirme par le fait même sa contribution au montant de 31 440.80 $ pour la réalisation du projet.

Le conseil accepte l’offre de partenariat du Mont Apic permettant aux résidents de la municipalité de bénéficier d’un rabais de 50% sur un billet journalier au Mont Apic pendant la saison 2020-2021.

La Ville de Plessisville s’est entendue avec la Municipalité de Villeroy pour la fourniture de services techniques en gestion d’eau potable.

Deux avis de motion ont été donnés lors de la séance publique tenue à huis clos (lundi 14 décembre) pour l’adoption de règlements à une séance ultérieure. Il s’agit du règlement sur les taxes et compensations pour 2021 et du règlement relatif à la tarification des biens, des services et des activités de la Ville de Plessisville qui concerne justement un ajustement de la tarification à compter de 2021. En ce qui concerne le hockey mineur par exemple, la tarification passera de 1081 $ à 1960 $ pour un jeune de 17 ans et moins non-résident de la Ville de Plessisville.

Les élus ont par ailleurs procédé à l’adoption de quatre règlements municipaux, dont celui relatif au programme d’aide financière pour la lutte à l’agrile du frêne et de ceux permettant la prolongation jusqu’en décembre 2022 des programmes sur la restauration des bâtiments de l’inventaire du patrimoine bâti, d’interventions sur les propriétés résidentielles et commerciales dans le centre-ville et de revitalisation à l’égard du secteur pôle de la route 116 et de l’avenue Saint-Louis (au sud de la rue Lafond).

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires