Mondial junior : Mikhail Abramov et les Russes peuvent-ils remporter l’or?

Par Matthew Vachon
Mondial junior : Mikhail Abramov et les Russes peuvent-ils remporter l’or?
Mikhail Abramov (Photo : Denis Morin)

Envers et contre tous, le Mondial junior pourra visiblement se mettre en marche dans l’environnement protégé d’Edmonton. Cette année, 17 représentants de la LHJMQ, dont le capitaine des Tigres de Victoriaville Mikhail Abramov, participeront à ce classique du temps des Fêtes avec comme objectif de ramener la médaille d’or à la maison.

Notons que plusieurs de ces joueurs n’évoluent pas présentement avec leur équipe étant donné la crise sanitaire actuelle. Ils devraient cependant être en mesure de rejoindre un plus tard leur formation junior majeur.

Autriche : deux représentants de la LHJMQ

Après avoir remporté le Championnat de première division l’an dernier, l’Autriche a eu droit à une promotion cette année afin de batailler avec l’élite mondiale. Son objectif sera d’éviter la relégation, une mission qui ne s’annonce pas facile, d’autant plus que l’un de ses meilleurs éléments, le défenseur des Voltigeurs de Drummondville et espoir des Ducks d’Anaheim, Thimo Nickl, a dû déclarer forfait en raison de la COVID-19. Drummondville aura cependant un autre représentant dans le camp autrichien, soit l’attaquant Fabian Hoechegger. L’attaquant de 19 des Mooseheads de Halifax Senna Peters devrait également défendre les couleurs autrichiennes. D’autres coupures sont à prévoir du côté d’Edmonton pour l’Autriche avant le début de la compétition.

Canada : quatre représentants de la LHJMQ

S’il y a une formation qui profite de ce début de saison retardée dans la Ligue nationale de hockey (LNH), c’est bien le Canada. Certes, Alexis Lafrenière n’a pas été prêté par les Rangers de New York, mais des joueurs comme Kirby Dach, Bowen Byram et Quinton Byfield sont de la partie, ce qui, en temps normal, n’aurait probablement pas été possible. Chez les représentants de la LHJMQ, les excellents attaquants Jakob Pelletier (Foreurs) et Dawson Mercer (Saguenéens) ainsi que les défenseurs Justin Barron (Mooseheads) et Jordan Spence (Wildcats) auront leur part de responsabilités. Le gardien québécois Devon Levi, membre de l’Université Northeastern, sera également au rendez-vous. Avec tous ses outils à sa disposition, le Canada visera encore une fois la plus haute marche du podium.

République tchèque : deux représentants de la LHJMQ

Il y a quelques années, la République tchèque était considérée comme une puissance dans le monde du hockey, ce qui n’est plus le cas aujourd’hui. Il y a cependant encore quelques bons joueurs, dont Adam Raska, un espoir des Sharks de San Jose qui a passé la dernière saison chez l’Océanic de Rimouski. Le gardien Jan Bednar, seconde sélection du dernier repêchage européen de la LCH par le Titan d’Acadie-Bathurst, sera également de la partie. Le grand portier de 6’04’’ et espoir des Red Wings sera notamment un élément à surveiller dans le camp tchèque. L’ancien attaquant des Sea Dogs de Saint John, Filip Prikryl, sera aussi au rendez-vous à Edmonton. Il reste cependant quelques coupures à effectuer chez les Tchèques avant le début du tournoi.

Russie : trois représentants de la LHJMQ

Les partisans des Tigres de Victoriaville seront assurément attentifs lors des matchs de la Russie alors que le capitaine de la formation, Mikhail Abramov, s’est taillé une place sur l’équipe. Il sera notamment intéressant de voir comment l’entraîneur-chef Igor Larionov utilisera l’espoir des Maple Leafs de Toronto. Chez les Tigres, il est le cœur et l’âme de l’attaque, mais au sein d’une formation avec une meilleure force de frappe, son rôle pourrait être appelé à changer.

Outre Abramov, Vasili Ponomarev des Cataractes de Shawinigan et Artemi Knyazev des Saguenéens de Chicoutimi ont aussi fait leur place sur la formation russe des moins de 20 ans.

Ce pays sera l’un des trois principaux favoris pour mettre la main sur la médaille d’or. Les Russes comptent sur l’excellent gardien Yaroslav Askarov, espoir des Predators de Nashville, sur une défensive honnête et sur une attaque diversifiée.

Slovaquie : trois représentants de la LHJMQ

À l’instar de leurs voisins tchèques, les plus belles années du hockey slovaque appartiennent au passé. Ils parviennent encore à produire de bons hockeyeurs ici et là, mais l’époque où ce pays alignait Pavol Demitra, Miroslav Satan, Marian Hossa et Zdeno Chara paraît bien loin. Cette année, la formation dirigée Robert Petrovicky risque encore une fois de se battre avec les dernières formations pour éviter la relégation.

Elle comptera notamment sur l’excellent gardien du Phoenix de Sherbrooke Samuel Hlavaj pour se maintenir et, qui sait, peut-être causer quelques surprises en cours de route. Hlavaj devrait théoriquement être le gardien partant de son pays. L’attaquant Oleksij Myklucha des Huskies de Rouyn-Noranda devrait également être de la partie. L’ancien défenseur des Voltigeurs et du Titan Oliver Turan est également en lice pour prendre part au tournoi.

Il reste quelques coupures à faire chez les Slovaques avant le début du tournoi.

Suisse : trois représentants de la LHJMQ

Souvent dans le rôle des négligés, les Suisses réussissent bon an mal an à causer une surprise de taille dans le tour préliminaire. Et leur entraîneur-chef de l’époque, Christian Wohlwend, s’était attiré la sympathie du public avec sa verve. Certes, l’édition 2021 de la Suisse ne sera pas des plus menaçantes, mais elle devrait néanmoins tirer son épingle du jeu à quelques reprises.

Les partisans des Cataractes regarderont ces matchs attentivement afin de voir à l’œuvre le premier choix européen de leur équipe, le prometteur attaquant Lorenzo Canonica. Même son de cloche pour les amateurs des Mooseheads qui verront pour la première fois Attilio Biasca, lui aussi sélectionné lors du dernier encan européen (troisième rang).

Le gardien Noah Patenaude, qui a les nationalités suisses et canadiennes, a également été retenu. Après avoir joué en suisse pendant tout son parcours, Patenaude s’est amené chez les Sea Dogs l’an dernier où il est depuis le gardien partant.

Bien que l’Allemagne et les États-Unis n’aient techniquement pas de représentants de la LHJMQ, il y aura tout de même un peu de sang francophone dans leur alignement respectif. L’attaquant de 18 ans Samuel Dubé, qui évoluait jusqu’à tout récemment avec Halifax, devrait défendre les couleurs allemandes. Il a été libéré par les Mooseheads en octobre dernier. Il est le fils du Gaspésien Yanick Dubé, un ancien espoir des Canucks de Vancouver.

Du côté des Américains, le fils de l’agent de joueurs Pat Brisson, Brendan Brisson, sera également de la partie. Choix de premier tour des Golden Knights de Vegas, Brisson est parvenu à se tailler une place au sein de la puissante formation américaine. Les Américains figureront parmi les aspirants à la médaille d’or, à l’instar de la Russie et du Canada.

Le tournoi se déroulera à Edmonton à compter du 25 décembre jusqu’au 5 janvier.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires