Qualité de l’air dans les écoles : les centres de services scolaires du Québec réaffirment leur engagement

Communiqué
Qualité de l’air dans les écoles : les centres de services scolaires du Québec réaffirment leur engagement
(Photo : depositphotos)

La Fédération des centres de services scolaires du Québec (FCSSQ) tient à réaffirmer l’engagement des centres de services scolaires envers la qualité de l’air dans leurs établissements.  

«Les centres de services scolaires sont à l’écoute et respectueux des recommandations de l’Institut national de santé publique du Québec et des directions de santé publique à travers le Québec. Ils font diligemment leurs vérifications et leur travail.  Les directives de ventilation mécanique et manuelle sont transmises et appliquées dans l’ensemble du réseau. À cet effet, des tests sont actuellement réalisés sur le terrain afin de mesurer la qualité de l’air. Les résultats sont attendus d’ici le 16 décembre. Les centres de services scolaires suivront les recommandations qui en découleront. La santé et la sécurité des élèves et du personnel demeurent une priorité; toutes les mesures sanitaires recommandées sont mises en place dans les écoles», souligne le président-directeur général de la FCSSQ, Jacky Tremblay.

Concernant les purificateurs d’air, la FCSSQ tient à réaffirmer que ses membres font les vérifications nécessaires et suivront les avis des experts sur la pertinence et le choix même des appareils, s’il y a lieu.

«Mais cette mesure ne peut, à elle seule, répondre à tous les impératifs liés à la santé et la sécurité des élèves dans le contexte actuel. C’est un ensemble de mesures qui fait ou fera la différence. De plus, des appareils de ce type doivent répondre à des standards de qualité, de performance et de sécurité. Des experts pourront guider la direction de santé publique dans les recommandations qu’elle transmettra aux centres de services scolaires. Par ailleurs, la spécificité de chaque milieu doit être considérée. Chaque centre de services scolaire est responsable de ce qui se passe dans ses établissements et est le mieux placé pour cibler les ajustements requis. Des mesures appliquées uniformément, sans tenir compte de la réalité des milieux, ne sont jamais une bonne idée dans notre réseau scolaire», ajoute-t-il.

Rappelons que la FCSSQ regroupe l’ensemble des centres de services scolaires francophones du Québec ainsi que le Centre de services scolaire du Littoral.

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires