L’Envol : Mona Gauthier n’a jamais ressenti une telle énergie

Communiqué
L’Envol : Mona Gauthier n’a jamais ressenti une telle énergie
Mona Gauthier (Photo : Archives)

Ça fait maintenant quatre mois que l’ancienne directrice générale du Grand Défi de Victoriaville, Mona Gauthier, a accepté de relever le défi du Centre de stimulation L’Envol et d’y agir à titre de coordonnatrice des opérations. Depuis son arrivée, elle ne cesse de s’émerveiller face à l’attitude et aux progrès de ses petits usagers.

«La résilience des personnes handicapées apporte une énergie que je n’ai pas ressentie ailleurs. Les enfants se présentent presque toujours avec le sourire aux lèvres pour leur journée de stimulation. Ils s’y présentent pour travailler et dépasser leurs limites, peu importe les obstacles. Ils réalisent avec un grand intérêt les jeux, les tâches stimulantes et les apprentissages de leur plan d’intervention. Ils sont déterminés à réussir malgré leur différence», lance avec émotion la gestionnaire.

Mona est une habituée du monde communautaire, elle qui a créé les mouvements «Défi pour elle» et «Bouge pour elle». Elle a aussi œuvré à la Ville de Victoriaville, à la politique jeunesse, le temps d’un contrat de remplacement. Elle considère être rendue à une étape de sa vie où il est important pour elle de grandir à travers son emploi. Son passage à L’Envol remplit ce besoin à merveille.

Dernièrement, un enfant qui doit faire face à des problèmes physiques importants a réussi à s’assoir à table pour manger avec ses amis. Il arrive même à se déplacer sans déambulateur, alors qu’il ne marchait pas il y a quelques mois à peine. Cette situation a eu de quoi émouvoir Mme Gauthier.

«Il a fait des progrès exceptionnels. Il s’agissait pour lui d’une grande victoire et il n’a pas l’intention de s’arrêter là. Au contraire, sa résilience fait en sorte qu’il veut aller encore plus loin. Qui sait, peut-être réussira-t-il à courir et même faire du vélo un de ces jours?», raconte-t-elle.

La résilience de ces enfants a un impact positif sur leur développement, mais aussi sur leurs parents et leur famille. On peut le lire dans leurs visages, chaque matin à quel point ils sont fiers de leur petit malgré les différences. Ces enfants qui ont eu un parcours très difficile depuis leur naissance, ont appris à leurs proches que demain est un autre jour et que les victoires, si petites qu’elles soient, sont toujours une source de joie et d’accomplissement incroyable.

«Nous avons beaucoup à apprendre des personnes en situation de handicap. La résilience dont ils font preuve doit nous inspirer et peut même remettre en perspective les problématiques que nous vivons tous dans le cadre de la pandémie et du confinement», conclut-elle.

À propos du ROPH-CQ

Le Regroupement d’organismes de personnes handicapées du Centre-du-Québec (ROPH-CQ), c’est l’union des forces de 29 organismes agissant directement auprès de plus de 7000 personnes handicapées centricoises vivant avec des limitations fonctionnelles (déficience sensorielle, motrice, intellectuelle, trouble langagier et trouble du spectre de l’autisme).

Sa mission consiste à défendre les droits et faire la promotion des intérêts des personnes handicapées. À ce titre, le ROPH-CQ agit en éducation populaire, représentation, action politique non partisane et en mobilisation. Il a comme mandat de soutenir, accompagner et assurer la concertation entre et avec les organismes de personnes handicapées de la région et représenter ceux-ci en siégeant aux différentes tables, comités, instances en place aux à l’échelle locale, régionale et nationale. Enfin, le ROPHCQ offre un accompagnement et un soutien individualisés à ses membres dans toutes les facettes de leur mission et de leurs opérations : formations, démarches de planification, etc.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Comment
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Huguette Vadreuil
Huguette Vadreuil
2 mois

merci de faire la différence pour eux joyeuses fetes a vous xxx