Francis Michel passe dans le camp ennemi

Francis Michel passe dans le camp ennemi
Francis Michel (Photo : Nathalie Miclette)

Plusieurs équipes avaient démontré de l’intérêt pour les services du vétéran lanceur droitier Francis Michel. Ce dernier avait demandé une transaction à l’issue de la dernière saison au sein de la Ligue de baseball majeur du Québec.

René-Dave Pelchat, directeur général du Cactus de Victoriaville, a exaucé son vœu en cédant ses services à ses grands rivaux de la section B45, les Blue Sox de Thetford, en retour d’un choix de première ronde en 2022, d’un choix de deuxième tour et d’un choix de troisième ronde en 2020.

«J’ai beaucoup de respect pour Francis et il m’avait dit qu’il avait un préjugé favorable pour les Blue Sox. Nous souhaitions l’accommoder, en quelque sorte, mais nous devions obtenir le juste prix pour ses services», a expliqué Pelchat. Francis Michel retrouvera ainsi le directeur général Dominic Bolduc. Les deux hommes ont évolué ensemble, dans le passé, dans la région de Québec.

Cette transaction a permis au Cactus de bien se positionner à la séance de sélection de la LBMQ afin, entre autres, d’ajouter de la profondeur à l’équipe. En première ronde, avec le quatrième choix au total, Pelchat a réclamé le voltigeur Alexandre Bédard, des Diamants de Québec.

Ce dernier est reconnu pour sa vitesse et sa présence constante sur les sentiers. «Il n’a pas la puissance de David Glaude, mais il pourra occuper une place dans le haut du rôle offensif. Sa présence pourrait faire en sorte que la perte de David (si les Capitales de Québec reprennent leurs activités) serait un peu moins lourde», a laissé entendre le DG du Cactus. En plus des Diamants, Bédard a évolué aux États-Unis, entre autres, avec South Western Oklahoma State University dans la NCAA. À cet endroit, il a décroché de multiples honneurs. Il connaît également bien Josué Peley, du Cactus, pour s’être entraîné en sa compagnie.

Au deuxième tour, le Cactus a mis la main sur le receveur et joueur d’utilité Nicolas Doré. Il figurait parmi les espoirs ciblés par l’organisation avant le repêchage. En plus d’être efficace défensivement, il est un frappeur «fatiguant» pour les lanceurs adverses.

En troisième ronde, le Cactus a ajouté Carl Coutu et Raphaël Savard à sa formation. Coutu est un joueur d’avant-champ qui peut également contribuer au monticule. Savard, un joueur polyvalent, peut aussi être utilisé au monticule, en relève.

Au quatrième tour, René-Dave Pelchat a choisi le receveur Raphaël Ross, un produit des Alouettes de Charlesbourg. Ross pourrait passer bientôt sous le bistouri. Le DG du Cactus croit que cette possible opération explique qu’il ait été encore disponible. «C’est un jeune que j’ai côtoyé dans le passé. Il pourrait s’avérer être un bon pari», a-t-il dit.

Enfin, le Cactus n’a pas utilisé sa sélection de cinquième tour. «Nous sommes excessivement satisfaits de notre journée. Nous avons pu sélectionner les joueurs que nous avions ciblés. Nous sommes à l’aise avec le groupe en place», a insisté Pelchat.

Celui-ci a fait savoir que certains de ses joueurs intéressaient d’autres formations, mais à l’exception de Francis Michel qui souhaitait un changement d’air, il n’avait pas l’intention de céder qui que ce soit.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires