Mathieu Brunelle : une première année sans hockey en plus de 30 ans

Par Matthew Vachon
Mathieu Brunelle : une première année sans hockey en plus de 30 ans
Mathieu Brunelle (Photo : Archives)

Depuis 1999, Mathieu Brunelle a toujours joué du hockey de haut niveau. Cependant, pandémie oblige, le Warwickois, à l’instar de plusieurs hockeyeurs partout dans le monde, est tombé en sevrage.

«La dernière fois que je n’ai pas joué une saison de hockey organisé, ça doit remonter au temps où j’étais âgé de 3 ou 4 ans. Honnêtement, je trouve que de ne pas jouer est pas mal moins pire que je pensais», a mentionné Brunelle.

Évoluant dans la Ligue nord-américaine de hockey (LNAH) au cours des 11 dernières années, Brunelle, qui est aujourd’hui âgé de 37 ans, voyait tranquillement venir la fin de son aventure dans le hockey semi-professionnel. Depuis 2017, il évoluait avec l’Assurancia de Thetford dans un rôle de remplaçant et plus secondaire. «Ça fait trois ou quatre années que je suis plus un remplaçant qu’un régulier. Je m’en vais vers 38 ans. Comme on dit, j’étais arrivé pas mal au bout du rouleau pour jouer dans des ligues de calibre senior. Ça fait en sorte que je ne prends pas trop mal cette absence de hockey. Ce qui me manque, c’est vraiment de jouer avec mes chums dans les ligues de garage.»

Questionné à savoir s’il envisageait de poursuivre son aventure dans la LNAH une fois la pandémie de la COVID-19 passée, Brunelle concède que ce long congé forcé lui nuira. «Les gymnases sont fermés et j’ai patiné cette semaine pour la première fois en cinq semaines. Le hockey de compétition me manque, donc je ne dirais pas non à d’autres remplacements dans la LNAH», a expliqué l’ancien attaquant des Tigres de Victoriaville.

Celui qui est aujourd’hui employé à la Ville de Victoriaville aimerait fort bien terminer sa carrière dans la Ligue de hockey senior AAA du Québec (LHSAAAQ) chez le Métal Pless de Plessisville afin de quitter cet univers dans un rôle de premier plan. Il lui est cependant interdit d’évoluer dans ce circuit puisqu’il a évolué dans la Ligue américaine de hockey (LAH). «J’aurais aimé finir ma carrière avec beaucoup de temps de jeu et plus de plaisir. Je ne peux pas y jouer cependant, car il y a un règlement qui interdit les joueurs qui ont disputé au moins un match dans la LAH.»

Brunelle a fait des démarches auprès des dirigeants de la LHSAAAQ, mais jusqu’à maintenant, ses demandes n’ont pas été concluantes.

 

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires