Jardins du parc linéaire : les mesures sont en place

Par Manon Toupin
Jardins du parc linéaire : les mesures sont en place
Dave Fillion, directeur du programme santé mentale adulte et dépendances au CIUSSS MCQ (Photo : Capture d'écran)

À la résidence des Jardins du parc linéaire de Victoriaville, où une éclosion de cas de COVID-19 a été confirmée depuis le début de la semaine, des mesures ont été mises en place pour freiner la propagation du virus.

C’est ce qu’a indiqué la directrice de la santé publique du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux Mauricie-Centre-du-Québec (CIUSSS MCQ), la Dre Marie-Josée Godi, interrogée à ce sujet. «Tous les résidents ont été testés et une équipe est présente pour rechercher la source», a-t-elle indiqué lors du bilan hebdomadaire présenté en visioconférence.

Dre Godi a également indiqué que depuis deux semaines, la région présentait une légère baisse des cas de COVID-19, mais que la situation demeurait fragile. Elle a souligné qu’il y avait un nombre élevé (84) d’éclosions dans la région sanitaire, dont 41 en milieu de travail, 27 dans les écoles, 5 dans les milieux de soins et 11 dans les résidences de personnes âgées (RPA). Ces dernières éclosions sont particulièrement préoccupantes pour le CIUSSS MCQ.

La directrice de la santé publique a également voulu rappeler qu’il fallait encore éviter les contacts, respecter la distanciation en tout temps et être attentif aux symptômes. Et puisque la moitié des éclosions ont lieu dans des milieux de travail, les intervenants ont insisté pour réitérer qu’il fallait, s’il est impossible de respecter le deux mètres de distance, de porter le masque de procédure (et non pas le couvre-visage) ainsi qu’une protection oculaire.

Cette semaine, elle était accompagnée de Dave Fillion, directeur du programme santé mentale adulte et dépendances. Ce dernier a indiqué que du soutien pour les entreprises était disponible afin de les aider dans les démarches pour s’adapter aux mesures sanitaires. «Une page leur est dédiée sur le site du CIUSSS. Notre équipe de santé au travail a répondu à plus de 700 demandes et fait 600 visites préventives», a-t-il mentionné.

Depuis le début de la pandémie, il a expliqué qu’il y avait une augmentation de la détresse au sein de la population du Québec. Alors qu’on dénotait 14% des gens qui ressentaient des symptômes d’anxiété lors de la première vague, ce taux s’élevait à 37% en septembre (alors que le taux est normalement de 3%). «Il y a également des problématiques de dépendances qui peuvent s’aggraver», indique M. Fillion.

Les dirigeants d’entreprises qui voient des problèmes en ce sens chez les employés peuvent recevoir de l’aide et du soutien psychosocial s’ils en font la demande.

Dre Godi a également mentionné que la période des fêtes qui approchait allait créer un achalandage dans les magasins. «Demeurez vigilants et, pour les propriétaires de commerces, il faut faire respecter la distanciation, le lavage de mains.»

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires