Cormier déniche une entente avec le Rush de Rapid City

Cormier déniche une entente avec le Rush de Rapid City
Dominic Cormier (Photo : Université d’Ottawa)

Ayant vu les Royals de Reading annuler leur saison en raison des complications liées à la COVID-19, le défenseur Dominic Cormier s’est retrouvé le bec à l’eau à quelques semaines du début de la saison de l’ECHL. L’ancien arrière des Tigres de Victoriaville a cependant été en mesure de rebondir avec le Rush de Rapid City en signant un contrat d’une saison.

Le Rush est le club affilié aux Roadrunners de Tucson dans la Ligue américaine de hockey (LAH) et aux Coyotes de l’Arizona dans la Ligue nationale de hockey (LNH). C’est le Manitobain Daniel Tetrault qui occupe le rôle d’entraîneur-chef chez le Rush.

Avec le début de la saison du Rush qui est prévu pour le 11 décembre, Cormier s’est engagé dans une véritable course contre la montre afin d’arriver prêt pour le début de cette nouvelle saison dans l’ECHL. Le natif de Moncton devra notamment recevoir un résultat négatif de test de la COVID-19 avant de s’amener aux États-Unis. Il devra également trouver un appartement à Rapid City, une ville située dans l’état du Dakota du Sud.

Récemment, il a été annoncé que l’ensemble des équipes de la division Nord de l’ECHL, soit les Royals, le Thunder d’Adirondack, le Beast de Brampton, les Mariners du Maine, les Growlers du Newfoundland et les Railers de Worcester, annulait leur saison.

Cormier s’était initialement entendu sur les termes d’une entente d’une saison avec les Royals après une première campagne réussie au niveau universitaire avec les Gee-Gees de l’Université d’Ottawa (20 points en 27 rencontres).

En 259 parties dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ) avec les Tigres de Victoriaville et l’Océanic de Rimouski, il a obtenu 132 points.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires