Une saison particulière, mais encourageante pour Noémie Paré

Par Matthew Vachon
Une saison particulière, mais encourageante pour Noémie Paré
Noémie Paré (Photo : Archives)

De par sa façon de jouer, le golf a été l’un des premiers sports autorisés à nouveau par le gouvernement en pleine pandémie de la COVID-19. Cela a donc permis à la Victoriavilloise Noémie Paré de prendre part à un bon nombre de tournois et de connaître, au passage, des succès prometteurs.

Parmi ses compétitions, toutes disputées en sol canadien, Paré a pris part aux Championnats provinciaux du Québec, de l’Ontario et de l’Alberta. Elle a notamment profité de ces compétitions de niveau provincial pour se bâtir une belle confiance en remportant le titre québécois et en terminant à un coup de la victoire en Alberta. Elle juge donc que les résultats obtenus sont très encourageants en vue de la saison 2021 à venir.

Ayant fréquenté l’Université Barry au cours des dernières années, Paré a finalement obtenu son diplôme en mai dernier, ce qui l’a privée de sa dernière saison dans la NCAA. «Ça a été difficile à accepter un peu, c’est certain, mais c’est la vie», a-t-elle dit.

Pour se consoler, elle a reçu une bonne nouvelle de la part de Golf Canada. En effet, comme ce fut le cas l’an dernier, elle a récemment été retenue sur l’équipe nationale pour le volet amateur. «C’est encore une opportunité intéressante. C’était ma première fois avec l’équipe l’année dernière et ça s’est passé au cours d’une année un peu différente pour des raisons évidentes, disons-le ainsi. Nous n’avons donc pas vécu vraiment ce qu’était une année avec Golf Canada. Je suis donc très heureuse de pouvoir continuer de travailler avec eux.»

Théoriquement, cela lui aurait permis de s’adonner à différents tournois et de profiter de cours de perfectionnement en présentiel, mais la COVID-19 a changé bien des données. Malgré ce contexte particulier, Paré croit qu’elle a pu profiter de cet apprentissage bonifié. «Même si nous n’avons pas fait le plan de compétitions prévu, nous nous sommes entraînés en groupe plusieurs fois. J’ai pu voir l’entraîneur de Golf Canada. J’ai eu un suivi psychologique et physique. Même si je n’ai pas pu vraiment toucher à l’aspect des compétitions, j’ai vraiment pu profiter de l’aspect entraînement et préparation. Je me suis beaucoup améliorée.»

Elle espère également que la saison 2021 pourra se dérouler plus normalement afin qu’il soit possible pour elle de goûter à ce dont elle a été privée en 2020. «Je serai encore une fois au niveau amateur l’an prochain. Ça va être un peu la même chose qu’auparavant, quand je n’étais pas avec Équipe Canada. Là, je vais avoir le suivi avec les entraîneurs. Je vais essayer de me qualifier pour les plus gros tournois, comme le tournoi US Amateur ou le British Amateur. L’horaire de mes tournois ne sera pas trop différent. C’est ma façon de les approcher qui change.»

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires