Prévention du suicide : Luc Berthold en faveur du 988

communiqué
Prévention du suicide : Luc Berthold en faveur du 988
Le député Berthold interpelle le gouvernement fédéral pour la mise en place d’une ligne téléphonique nationale de prévention du suicide. (Photo : gracieuseté)

Le député de Mégantic-L’Érable et ministre du cabinet fantôme responsable du Conseil du trésor, Luc Berthold, interpelle le gouvernement fédéral afin que le Canada se dote d’une ligne téléphonique nationale de prévention du suicide.

«Une personne en détresse ne devrait pas avoir à chercher un numéro de téléphone pour demander de l’aide. La détresse nécessite une réponse immédiate et l’aide ne devrait jamais se trouver plus loin que le bout du fil. À l’heure actuelle, le numéro de téléphone à 10 chiffres constitue en soi une barrière inutile», estime le député.

M. Berthold dit avoir constaté une augmentation du stress et de l’anxiété chez les citoyens de Mégantic-L’Érable. «En tant que député qui offre des services de proximité aux citoyens, j’ai été témoin de situations dramatiques, des familles qui éclatent, des jeunes qui perdent espoir, le stress de ne pas pouvoir payer le loyer, etc. Il est impératif, selon moi, que les services de prévention du suicide soient le plus accessibles possible.»

Le député estime que le 9-8-8 comme ligne téléphonique centrale nationale améliorerait considérablement la qualité des services et faciliterait l’accessibilité des ressources. Il presse donc le gouvernement d’appuyer une motion présentée à la Chambre par le député conservateur Todd Doherty, conseiller spécial du chef sur la santé mentale et le bien-être.

«Dans le contexte actuel et avec la pandémie qui s’éternise, cet enjeu revêt un caractère particulièrement urgent. Je crois sincèrement qu’il est temps d’agir pour faciliter les demandes d’aide. Il faut mettre de la pression sur le gouvernement libéral pour qu’enfin les personnes en détresse sachent rapidement où appeler en cas de crise. Le 9-8-8 peut sauver des vies, et plus vite il sera en opération, plus nombreux seront les gens que l’on pourra aider.»

C’est la raison pour laquelle le député Berthold a interpellé le gouvernement libéral lors de la période de questions. «Est-ce que le premier ministre va nous aider à prévenir d’autres suicides et appuyer la mise en service de la ligne 9-8-8 ? »

La ministre de la Santé, Patty Hajdu, ne s’est pas engagée à mettre en place le 9-8-8, mais se dit prête à accélérer les travaux afin d’avoir un point d’accès unique pour la prévention du suicide. L’extrait vidéo de la période de questions est disponible sur la page Facebook du député.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires