Clinique médicale Daveluyville : le comité de survie poursuit ses démarches

Clinique médicale Daveluyville : le comité de survie poursuit ses démarches
(Photo : www.lanouvelle.net - Archives)

À la suite de l’annonce du départ des médecins de la clinique médicale de Daveluyville, le comité de survie d’Avenue Santé Bois-Francs poursuit ses démarches auprès du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec (CIUSSS MCQ).

Dans l’attente du recrutement de médecins, le comité de survie souhaite du CIUSSS la mise en place de mesures de transition, comme le déploiement d’infirmières praticiennes spécialisées (IPS) jusqu’à ce que de nouveaux médecins soient recrutés. «Le plus urgent, c’est la présence d’infirmières praticiennes spécialisées (IPS) pour maintenir un minimum de services à nos populations. En cette période de pandémie, les citoyens sont vraiment inquiets du futur de leurs soins de santé. Il ne faudrait pas rendre encore plus inquiètes les personnes âgées et celles ayant une santé fragile», a fait valoir le président du comité, Jean-Claude Bourassa.

Jean-Claude Bourassa, président du comité de survie (Photo gracieuseté)

«On travaille fort en mettant temps et argent pour le maintien des services, a-t-il poursuivi. On ne veut pas que notre clinique subisse une seule journée de fermeture. Voilà pourquoi en attendant de dénicher un médecin, on souhaite que des IPS puissent fournir des soins.»

Cependant, le CIUSSS MCQ ne privilégie pas cette avenue. «Cette option doit être écartée pour le moment. Nous poursuivons nos démarches de collaboration avec le comité afin notamment de présenter les avantages de cette réorganisation médicale pour les patients», a fait savoir Kellie Forand, agente d’information au CIUSSS.

Les quatre médecins d’Avenue Santé Bois-Francs, qui se sont tournés vers un nouveau groupe de médecine familiale à Princeville, n’ont pas encore quitté Daveluyville. Leur départ se fera, semble-t-il, quelque part en décembre, une fois terminée la construction de la clinique princevilloise.

Le comité de survie ne baisse nullement les bras et participera à une rencontre virtuelle au début de décembre avec des représentants du CIUSSS MCQ pour leur exposer ses priorités pour lesquelles il souhaite des engagements et/ou des prises de position.

Par ailleurs, le comité s’est inscrit à la journée carrière de la Fédération des médecins résidents du Québec. «Nous en sommes à préparer une présentation virtuelle des plus convaincantes afin de recruter des médecins pour la prochaine année», a conclu Jean-Claude Bourassa.

Le comité de survie a été mis en place pour assurer le maintien d’un service médical qui existe dans la communauté depuis plus de 90 ans. Avenue Santé Bois-Francs dessert, non seulement les populations de Daveluyville et de Maddington Falls, mais aussi de Saint-Valère, Saint-Rosaire, Saint-Samuel et Sainte-Clotilde-de-Horton.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Comment
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Fremich
Fremich
1 mois

tout un problème à ressourde.