Victo soulignera la Journée mondiale du diabète

Victo soulignera la Journée mondiale du diabète
(Photo : Archives)

En contexte de pandémie, la Ville de Victoriaville soulignera, tout de même, le 14 novembre, la Journée mondiale du diabète.

«Même s’il n’y aura pas de marche cette année comme auparavant, il y aura tout de même une levée du drapeau et on illuminera en bleu l’hôtel de ville», a confié le maire André Bellavance à l’occasion de la séance du conseil municipal.

Le conseiller municipal Patrick Paulin a fait savoir que cette journée, instituée en 1991 et soulignée dans plus de 150 pays, a été mise en place en réponse à l’escalade de l’incidence du diabète dans le monde. «On estime qu’au Québec, 630 000 personnes vivent avec le diabète qui constitue aussi un fardeau économique de plus en plus lourd avec des coûts directs et indirects au Québec de près de trois milliards de dollars annuellement», a souligné le conseiller, tout en ajoutant que, sans prévention, le diabète continuera à augmenter. «On n’a qu’à penser, par exemple, à la popularité des boissons sucrées», a-t-il noté.

Si la maladie ne se guérit pas, poursuit Patrick Paulin, elle peut toutefois être contrôlée par la médication, l’alimentation, l’activité physique, la gestion du stress. «Et Dieu sait qu’on en a besoin dans la situation actuelle, a-t-il exprimé. Sans compter l’éducation qui est plus que jamais au cœur de notre société.»

Le conseiller Patrick Paulin

Le conseiller municipal a exposé également des statistiques qui ont de quoi faire réfléchir. Selon l’Institut national de la santé publique du Québec, le diabète, en 2017, était responsable de 25% des interventions cardiaques, 40% des insuffisances rénales et 50% des amputations non traumatiques.

Le diabète constitue aussi la première cause de dialyse et de cécité chez les adultes de moins de 65 ans. «Les personnes diabétiques occupent jusqu’à 20% des lits d’hôpitaux actifs, c’est dire si la prévalence est importante, a souligné M. Paulin. Et plus de 70% d’entre elles mourront d’une maladie cardiovasculaire.»

En lien avec la COVID-19, des études tendent à démontrer que si le diabète n’augmente pas le risque de contracter le virus, en revanche, il augmenterait potentiellement le risque de développer des symptômes ou des complications si la personne diabétique est contaminée par le coronavirus.

Patrick Paulin a rappelé l’existence à Victoriaville, depuis 1995, de l’organisme Diabète Bois-Francs qui propose des activités de sensibilisation et apporte un soutien aux personnes vivant le diabète.

L’organisme, d’ailleurs, a lancé un défi aux élus, invités à s’habiller de bleu ou à décorer le bureau en bleu pour ensuite prendre une photo et l’expédier d’ici le 20 novembre à Diabète Bois-Francs. «Un montage de photos sera réalisé et diffusé sur le site Web et sur la page Facebook de l’organisme pour sensibiliser la population. Je vous invite à consulter leur site Internet et à ne pas hésiter à les contacter au 819 795-3360. Le diabète est encore en hausse. Ensemble, on peut faire la différence», a conclu Patrick Paulin.

Et les hommes…

Pour sa part, le conseiller Marc Morin a informé d’une autre journée internationale plutôt méconnue, la Journée internationale de l’homme célébrée le 19 novembre.

«Elle vise à revaloriser le rôle des hommes au sein de la société ainsi qu’à mettre en lumière les domaines dans lesquels les différences hommes femmes les désavantagent. Elle précède la Journée mondiale de l’enfant avec laquelle elle s’associe pour célébrer la relation père enfants», a fait savoir le conseiller Morin en citant Wikipédia.

Le conseiller Yannick Fréchette

Hommage aux enseignants

Le conseiller Yannick Fréchette, quant à lui, tenu à saluer toutes les initiatives organisées par le personnel scolaire actuellement.

«Étant psychoéducateur dans les écoles, je suis aux premières loges. Et je vois un personnel engagé auprès de notre jeunesse, un personnel très impliqué envers notre jeunesse qui constitue notre richesse. Je peux témoigner que nos jeunes sont entre très bonnes mains dans nos écoles», a-t-il fait valoir.

«Je tenais à saluer toutes les initiatives qui se font malgré les mesures sanitaires, malgré des fermetures de classe. Les gens sont présents. Je voulais simplement leur dire : beau travail et continuez!»

À cela, le maire André Bellavance a renchéri en soulignant que tous les membres du conseil se joignent à lui pour remercier tous ces gens. «C’est une période jamais vue pour personne qu’on est en train de vivre. Ils font un travail extraordinaire qui mérite d’être souligné. Merci de le faire», a-t-il exprimé.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Comment
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Bill
Bill
2 mois

Ce serait bien de souligner le sacrifice des troupes en santé qui servent le système de santé malgré leur condition. Plusieurs sont partis parce que c’est une fabrique à fou question gestion mais des gens atteints de diabète sont toujours au batte. Une tite visite de notre député pour ces travailleurs fidèles avec un cadeau de restaurateur de notre ville serait bien perçu. C’est beau en parler mais des travailleurs en santé qui aurait toute les raisons du monde de quitter en lien a leur diabète et encore plus en temps de pandémie, demeurent dévoués envers leur vocation. 👏💪👍 aux travailleurs des services publics ayant le diabète toujours au travail. P.s. Même une pandémie aura permis de ressortir le meilleur chez certains être humain.