Une 18e Semaine nationale de l’action communautaire autonome

Communiqué
Une 18e Semaine nationale de l’action communautaire autonome
(Photo : gracieuseté - Archives)

Le Réseau québécois de l’action communautaire autonome (RQ-ACA) et ses membres, dont le Mouvement d’éducation populaire et d’action communautaire du Québec (MÉPACQ) et l’Association des groupes d’éducation populaire autonome Centre-du-Québec (AGÉPA), célèbrent cette semaine la 18e Semaine nationale de l’action communautaire autonome (SNACA).

Celle-ci vise à souligner le travail exceptionnel des 4000 organismes d’action communautaire autonome, de leurs 60 000 travailleurs et travailleuses et 425 000 bénévoles.

Sous le thème  «Solidarités en marche… », la SNACA vise cette année à mettre de l’avant l’apport exceptionnel et la résilience de l’ensemble des organismes d’action communautaire autonome pendant la crise sanitaire. Les résultats d’un sondage exclusif réalisé auprès de la population québécoise et portant sur le rôle des organismes communautaires durant la pandémie seront d’ailleurs dévoilés lundi le 19 octobre à 10 h, lors d’une conférence de presse virtuelle qui sera transmis en direct sur la page Facebook du RQ-ACA. Tout au long de la semaine, diverses activités seront également organisées à travers le Québec et en ligne, incluant des rencontres avec des députés de tous les partis et le lancement de l’Observatoire de l’ACA, un vaste projet de recherche pour mesurer les impacts de la crise sanitaire sur les organismes communautaires.

La SNACA est également l’occasion de mettre de l’avant les demandes des organismes qui doivent composer depuis des années avec un sous-financement endémique. La pandémie a exacerbé la précarité des personnes les plus vulnérables. Les organismes communautaires ont donc subi une pression supplémentaire importante alors qu’ils devaient combler les manques d’un filet social mis à mal par des années d’austérité gouvernementale. Cette pression a engendré des besoins supplémentaires pour tous les organismes.

«La dernière année sur fond d’urgence climatique et de crise sanitaire ont révélé encore davantage les grandes inégalités dans nos sociétés. L’action communautaire autonome et notre mission de transformation sociale est nécessaire plus que jamais pour faire face à ses défis et viser un avenir plus juste, égalitaire et vert», mentionne Valérie Lépine du MÉPACQ.

Nous travaillons à la transformation de la société dans une perspective de justice sociale.

Les organismes d’action communautaire autonome espèrent que le futur Plan d’action gouvernemental en matière d’action communautaire, prévu pour le printemps 2021, répondra enfin à leurs besoins, notamment en matière de financement à la mission et de respect de l’autonomie des organismes.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires