Frédérique Labbé se passionne pour le soccer et le badminton

Par Matthew Vachon
Frédérique Labbé se passionne pour le soccer et le badminton
Frédérique Labbé (Photo : gracieuseté)

Exceller dans un sport n’est pas une mince affaire. Imaginez quand on excelle dans deux disciplines sportives, ça devient alors un exploit digne de mention. C’est notamment le cas de la Victoriavilloise Frédérique Labbé, elle qui se démarque dans le monde du soccer et du badminton.

L’athlète de 19 ans évolue depuis un moment déjà au sein de la structure du club de soccer de l’Optimum de Victoriaville. Après une carrière collégiale, elle s’est taillé cette année une place sur l’équipe de badminton du Rouge et Or de l’Université Laval. Sport peu populaire au Canada, Labbé doit l’amour du badminton à son père. «Je joue au badminton depuis l’âge de 12 ans, notamment à cause de mon père. Il a joué quand il était jeune et il a été un entraîneur. Quand mon frère aîné a commencé à jouer, il a lancé une équipe à la polyvalente Le boisé. J’ai un peu suivi ses traces et il m’a entraînée pendant tout mon parcours au secondaire», a raconté l’étudiante en ergothérapie.

Jugeant qu’elle performe mieux dans l’univers du badminton, elle affirme que c’est pour cette raison qu’elle a décidé de faire partie du Rouge et Or en pratiquant ce sport plutôt que le soccer. Elle espère d’ailleurs se rendre au Championnat provincial universitaire lorsque la situation sanitaire permettra la tenue de cet événement.

Une saison chamboulée en badminton

Ce n’est pas une surprise pour personne, mais avec toutes les mesures prises pour contrer la propagation de la COVID-19, le badminton, comme l’ensemble des sports universitaires, voit ses activités être touchées. Pour l’heure, les compétitions sportives universitaires sont annulées jusqu’au 31 décembre. De ce fait, cette première saison avec le Rouge et Or n’en est pas une comme les autres. «Nous devons avoir des nouvelles au mois d’octobre afin de savoir s’il y aura une petite saison en hiver. Au niveau civil, il pourrait y avoir quelques compétitions. C’est donc un peu plus motivant de savoir que nous allons avoir des événements. Ça demeure cependant décevant de ne pas pouvoir jouer à ma première année universitaire.»

Même si Québec est en zone rouge, les entraînements peuvent cependant se poursuivre.

Toujours au cœur d’une saison

Puisque le soccer se pratique du printemps à l’été et que le badminton se joue de l’automne jusqu’à la fin de l’hiver, Labbé a la chance de toujours demeurer active en pratiquant l’un des deux sports qu’elle aime. «C’est sûr que c’est beaucoup d’organisation. L’été c’est un peu plus le soccer et l’hiver c’est un peu plus le badminton. Ça me permet de prendre une petite pause de l’un des deux sports. Quand c’est le temps de recommencer, j’ai hâte, car ça m’a manqué dans les derniers mois.»

Une belle saison avec l’Optimum

Évoluant avec la formation féminine de l’Optimum au niveau senior AA, Labbé et ses coéquipières ont connu une saison assez intéressante en terminant au deuxième rang du circuit. «Nous avions commencé un peu plus difficilement, mais nous avons été en mesure de revenir en force. Nous avons échappé la première place par peu.»

Celle qui évolue au poste de demi offensif s’est pour sa part montrée satisfaite de son jeu. «Il y a toujours des matchs au cours d’une saison où nous sommes plus déçus, mais dans mon cas, de façon générale, j’étais assez satisfaite de mes rencontres. C’était une belle saison.»

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires