Après la pêche, la fête et un album

Par Manon Toupin
Après la pêche, la fête et un album
Alain-François prépare son prochain album et sa Fête des fêtes, en version plus modeste. (Photo : gracieuseté)

Ne pouvant faire de festivals et de spectacles au cours des derniers mois en raison de la COVID-19, l’auteur-compositeur et interprète Alain-François a pu mettre son temps sur son autre métier, celui d’animateur de l’émission de télévision «Kalamouche».

Si les autres années il parvenait à jongler avec ses deux métiers, cette fois il a eu tout le temps nécessaire pour enregistrer la cinquième saison de la série qui sera diffusée de la mi-février à la mi-avril sur les ondes de RDS.

«J’ai fait un peu plus d’émissions en solo, mais j’ai quand même eu des invités. Et surtout, j’ai fait de belles pêches», a-t-il confié en entrevue téléphonique. Saumon, carpe ou brochet, il ne s’est pas ennuyé grâce à la pêche à la mouche. Que ce soit à Gaspé ou au Centre-du-Québec, il a bien apprécié, encore une fois, animer cette émission qui permettra aux spectateurs de visiter des beaux coins de la province.

La musique aussi

Même s’il n’a pas fait de spectacles, il a quand même profité des derniers mois pour peaufiner son prochain album. D’ailleurs, on a pu l’entendre au début du mois d’avril alors qu’il a offert, sur sa page Facebook, la chanson «Les anges», en remerciement à tous ceux qui luttent contre le coronavirus. Cette chanson, même si elle a été produite dans des conditions «maison», a connu un vif succès et même atteint la première place du «Top hit country» d’Arsenal. «Ça m’a fait comprendre qu’il y a beaucoup de diffuseurs qui sont prêts à me recevoir», a-t-il soulevé.

Pour ce qui est du prochain album, il procédera à son enregistrement au cours des prochaines semaines et il sera prêt à être lancé le printemps prochain. Initialement, il prévoyait le faire aussitôt que cet automne, mais la situation sanitaire en a décidé autrement. «Avec ce nouveau projet, je fête mes 25 ans de carrière. Il s’appellera donc Alain-François version 25.0», dit-il encore. Et pas question de le lancer tant qu’il ne sera pas possible de faire un gros party pour souligner l’événement.

Dans cet album, on retrouvera six des chansons marquantes de sa carrière, réaménagées comme il dit lui-même, et huit nouvelles. Le violon sera encore bien présent et il pourrait contenir des doses de country cajun, tout en gardant la folie qu’on lui connaît bien. «J’ai 50 ans et c’est ce que ça me tente de faire», a-t-il indiqué.

D’ici là, il n’est pas impossible qu’il lance quelques «singles» et on peut même penser à une chanson pour Noël…

Petite Fête des fêtes

Parlant de Noël, Alain-François a habitué ses fans, depuis 11 ans, à sa désormais traditionnelle Fête des fêtes. Ce n’est pas la COVID-19 qui va l’empêcher cette année.

En effet, il y aura bel et bien une 12e Fête des fêtes, mais dans une formule différente. Pour commencer, elle se tiendra à la salle Les-frères-Lemaire du Carré 150 de Victoriaville (plutôt que le Colisée Desjardins) et 250 personnes (au lieu de 2000) pourront y assister. Et elle aura lieu le 19 décembre plutôt qu’au début du mois comme d’habitude. Pas d’invités non plus pour ce party, cela est trop compliqué en cette période de pandémie. «Je recevais Marc Déry, mais ça va aller à 2021», a-t-il indiqué.

Il s’agira pour lui de la première fois qu’il remontera sur scène, devant public, depuis le mois de mars. Tout cela pour maintenir une tradition déjà bien appréciée. «C’est mieux que de ne rien faire. Et au Carré 150, tout est bien organisé côté sanitaire», fait-il valoir.

Peu importe le nombre de personnes qui seront dans la grande salle, Alain-François promet une belle soirée. «On va s’amuser.» Et il pourrait bien profiter de l’événement pour offrir aux spectateurs quelques nouvelles chansons et montrer la nouvelle infrastructure de scène, pensée en vue de la prochaine tournée «Alain-François version 25.0».

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires