Mesures sanitaires : les contrevenants pourront être mis à l’amende

Par Stéphane Lévesque, Initiative de journalisme local
Mesures sanitaires : les contrevenants pourront être mis à l’amende
François Legault (Photo : gracieuseté)

À l’occasion d’une conférence de presse, le premier ministre du Québec, François Legault, et la vice-première ministre, ministre de la Sécurité publique et ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale, Geneviève Guilbault, ont annoncé que des mesures soutenues seront déployées afin d’endiguer la deuxième vague. Parmi celles-ci, l’imposition d’amendes pour les gens ne respectant pas les mesures sanitaires.

«Si un automobiliste traverse une intersection sur un feu rouge, il est coupable de conduite dangereuse parce qu’il met les autres en danger. Et s’il se fait attraper, il va recevoir une amende salée. Il ne viendrait à l’esprit de personne que l’interdiction de passer sur un feu rouge viole ses libertés individuelles. C’est la même chose pour les règles relatives à la COVID. Les récalcitrants qui mettent la vie des autres en danger, par insouciance, par négligence délibérée ou parce qu’ils veulent jouer aux fanfarons, ceux qui refusent de respecter les consignes de la santé publique, seront punis», déclare François Legault, premier ministre du Québec.

Ainsi, dès le 30 septembre, les policiers pourront remettre des constats portatifs pour des rassemblements illégaux dans les résidences privées. Rappelons que dans les zones rouges, il sera interdit, sauf exception, d’accueillir dans une résidence privée toute personne qui ne réside pas habituellement à cette adresse. Des constats portatifs pourront également être remis lorsque l’obligation de porter le couvre-visage n’est pas respectée dans les manifestations, et ce, partout au Québec, indépendamment du niveau d’alerte en vigueur.

Dans ces deux cas, des amendes de 1000 $ seront remises aux personnes qui refusent de se plier aux règles en vigueur.

Par ailleurs, les déplacements entre les régions sont fortement déconseillés. Toutefois, les citoyens qui ont à se déplacer doivent continuer de respecter les règles sanitaires applicables à leur zone de résidence et adopter des comportements conformes aux mesures sanitaires en vigueur dans celle-ci. Des opérations pourraient aussi être réalisées dans les bars et les restaurants pour s’assurer que les résidents d’un territoire ne fréquentent pas d’endroits similaires à ceux dont les activités sont suspendues dans leur territoire de résidence. Des amendes pourront être imposées aux récalcitrants.

Le premier ministre François Legault a également annoncé que les sous-régions du Lac-Etchemin, de Montmagny et de L’Islet dans Chaudière-Appalaches redeviennent orange.

Icimédias

 

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
2 Comments
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Nathalie Roy
Nathalie Roy
4 mois

J’espère juste que si les antis masques décident de faire des rassemblements ils seront mis à l’amende eux aussi.

Michel
Michel
4 mois

Epais