Fonds Écoleader : un appui aux agriculteurs pour la transition écologique

Par Marc-André Houle, agent du Fonds Écoleader pour le Centre-du-Québec
Fonds Écoleader : un appui aux agriculteurs pour la transition écologique
(Photo : gracieuseté)

La crise de la COVID-19 et le processus de relance en cours depuis ont accentué l’importance et l’urgence de la transition écologique de l’économie.

Les entreprises agricoles, comme toutes les entreprises, sont interpellées par les transformations à mettre en œuvre. Or, trop souvent économie, écologie et environnement ont été mis en opposition. Il est tout à fait possible de conjuguer pratiques écoresponsables et compétitivité et le Fonds Écoleader propose des outils et du financement pour passer à l’action.

À cet égard, les producteurs agricoles sont bien placés pour savoir que la nature est un vecteur de développement économique et qu’il est nécessaire d’optimiser l’utilisation de ses ressources pour en assurer la pérennité.

Pratiques écoresponsables : de quoi s’agit-il?

De quoi parle-t-on lorsqu’on parle de pratiques écoresponsables et comment s’appliquent-elles au monde agricole? Allons-y d’exemples concrets et précisons d’entrée de jeu que les possibilités sont au moins aussi nombreuses et variées que les types de productions agricoles. Une pratique écoresponsable peut être aussi simple que d’améliorer l’efficacité énergétique d’un bâtiment afin de diminuer sa consommation d’énergie et les coûts qui y sont associés.

Meilleure isolation et circulation d’air, mur solaire, récupération de chaleur, contrôle et automatisation des bâtiments en sont quelques exemples. La transition d’une consommation d’énergie fossile (ex. : mazout, propane) vers des sources issues de la biomasse ou de la biométhanisation en est un autre. Bien qu’il puisse être dispendieux pour une seule entreprise agricole de passer à l’action dans ce domaine, des projets comme la Coop Agri-Énergie Warwick démontrent que plusieurs entreprises regroupées peuvent faire des gains économiques et environnementaux notables. À cet égard, la crise du propane lors des blocus ferroviaires de la fin 2019 et début 2020 a démontré les avantages d’être le plus autonome possible dans ses approvisionnements.

Enfin, des projets visant la valorisation des plastiques agricoles, une meilleure gestion de l’eau (ex. : irrigation de précision), un meilleur traitement des effluents ou le passage à des biofertilisants, des biopesticides ou des paillis biodégradables sont d’autres types d’exemples de pratiques écoresponsables.

Le Fonds Écoleader

Le Fonds Écoleader est une initiative du gouvernement du Québec destinée à toutes les entreprises afin de les préparer à l’adoption de pratiques écoresponsables et de technologies propres. Le programme finance la réalisation d’études et d’analyses visant à démontrer les gains économiques et environnementaux pouvant être obtenus d’un changement de pratique ou de technologie.

Il finance aussi l’élaboration de plans d’action et l’accompagnement nécessaire pour en assurer la mise en œuvre. Pour ce faire, le Fonds Écoleader offre un financement non remboursable (subvention) pouvant atteindre 50% des dépenses admissibles, et ce, jusqu’à concurrence de 50 000 $ dans le cas de projets relatifs aux technologies propres. Le programme met aussi à la disposition des entreprises un agent qui les accompagnera tout au long de leur démarche.

Pour obtenir de plus amples informations sur les pratiques écoresponsables, le programme du Fonds Écoleader ou sur les sources de financement disponibles en développement durable, vous pouvez visiter le www.fondsecoleader.ca ou communiquer avec moi au 819 758-3172 poste 240 ou à ma.houle@fondsecoleader.ca.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires