Antoine Desrochers tentera de gravir les échelons

Par Matthew Vachon
Antoine Desrochers tentera de gravir les échelons
Antoine Desrochers (Photo : Denis Morin)

Maintenant âgé de 18 ans, le défenseur Antoine Desrochers entreprendra sa première année complète en tant que membre des Tigres de Victoriaville. Après avoir campé un rôle plutôt limité l’an dernier, le natif de Saint-Christophe-d’Arthabaska tentera de gagner sa place comme joueur régulier au sein de la brigade défensive des Félins.

Lors de la saison 2019-2020, Desrochers avait été retourné avec le Titan de Princeville au niveau junior AAA pour commencer la saison. Après une première moitié de campagne intéressante sous les ordres de Guillaume St-Denis, il avait été confirmé chez les Tigres pour terminer la saison. «Je suis content de faire partie de l’organisation à nouveau cette année. Depuis je suis jeune, je viens voir jouer les Tigres. C’était un rêve d’évoluer pour eux, donc je suis heureux de poursuivre l’aventure. Je vais continuer de faire de mon mieux pour aider l’équipe cette année. La saison dernière, je n’ai pas eu énormément de temps d’utilisation. J’espère cette fois partir ça du bon pied afin d’avoir une bonne saison», a mentionné ce choix de 5e tour en 2018.

De janvier à mars, Desrochers avait été utilisé avec parcimonie par l’entraîneur-chef Louis Robitaille, ce qui lui avait permis d’enfiler l’uniforme noir et jaune à huit reprises. Le principal intéressé concède que le fait de ne pas être utilisé souvent venait avec des émotions variées. «D’une manière, c’est assez plate de voir les gars sauter sur la glace afin de travailler fort pour obtenir la victoire. Pendant ce temps, tu es là, mais dans les estrades. Ça fait mal dans un sens, mais ça doit te motiver à travailler plus fort sur la patinoire. C’est ce que j’ai tenté de faire. Grâce à ça, je me suis amélioré. Quand je voyais que j’étais laissé de côté, je me disais que je devais en faire plus que l’autre à côté de moi qui joue. Je crois que ça peut être payant cette année.»

En ce moment, sept défenseurs se retrouvent dans l’entourage de la formation. De ce nombre, il pourrait y avoir une bataille à trois pour les deux derniers postes entre Antoine Desrochers, Massimo Siciliano et Jérémy Michaud. La recrue de 16 ans, Pier-Olivier, premier choix de l’équipe en 2020, pourrait également être inséré dans la rotation si le personnel d’entraîneurs juge qu’un match de repos pourrait être bénéfique ici et là. «Cette lutte pour les derniers postes ne sera pas facile. Il faudra travailler fort lors de chaque entraînement. Nous avons une bonne brigade défensive, donc ce sera aux entraîneurs de prendre les décisions», a soulevé l’ancien des Estacades de Trois-Rivières.

À 5’10’’ et 150 livres, Desrochers n’est évidemment pas le défenseur le plus costaud du circuit. Fort combatif, il ne s’en laisse toutefois pas imposer. Il a travaillé fort en gymnase pour tenter de prendre de la masse musculaire. «J’ai eu un très bon été d’entraînement avec Nicolas Latulippe. Par contre, dans mon cas, c’est génétique. J’ai de la difficulté à prendre du poids. J’ai par contre été en mesure d’aller chercher de cinq à six livres de masse musculaire. J’étais très heureux de ça», a-t-il conclu.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Comment
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Huguette Vadreuil
Huguette Vadreuil
1 mois

contente pour toi Antoine continu tu vas y arriver xxx