Coronavirus : la situation pourrait être pire qu’au printemps

Par Godlove Kamwa, Initiative de journalisme local
Coronavirus : la situation pourrait être pire qu’au printemps

L’agence de santé publique du Canada a signalé que le taux de reproduction réel (Rt) qui indique le nombre de personnes infectées pour chaque nouveau cas est passé du simple au triple depuis la mi-août.

Les autorités de la santé ont tiré sur la sonnette d’alarme au cours de leur présentation sur la mise à jour. Elles appellent à plus de vigilance.

«Depuis la dernière mise à jour de modélisation à la mi-août, le nombre de cas augmente à un rythme accéléré. En moyenne, 1058 cas ont été signalés tous les jours au cours de la dernière semaine, comparativement à une moyenne de 380 cas signalés tous les jours à la mi-août», a résumé le Dr Howard Njoo, l’administrateur adjoint de l’agence de santé publique du Canada.

L’administratrice en chef de l’Agence, la Dre Theresa Tam, a reconnu que les nombres records de ces derniers jours pourraient être liés à l’augmentation du nombre de tests de dépistage, mais il est fort probable, prévient-on, que les cas dépistés par le passé n’étaient pas représentatifs de la situation sur le terrain.

«Cette accélération de la croissance de l’épidémie est préoccupante. Comme le virus circule davantage, la situation peut s’aggraver rapidement si des mesures de contrôle adéquates ne sont pas mises en place», a soutenu Dr Njoo pendant la présentation des dernières données de l’épidémie.

Selon l’expert, le taux de reproduction réelle des cas de COVID-19 variable dans le temps (Rt) doit demeurer inférieur à 1 de façon constante, soit moins d’une personne infectée pour chaque nouveau cas. Son indication supérieure à 1 signifie que l’épidémie progresse. Il a indiqué que la valeur actuelle du Rt était de 1,4 au Canada, «ce qui veut dire que chaque 100 cas transmettent le virus à environ 140 personnes et ainsi de suite avec plus de cas à chaque nouvelle génération».

La situation varie selon les régions, mais selon les autorités, le taux d’incidence est en croissance dans toutes les provinces à l’ouest du Canada atlantique. Le nombre de cas signalés par jour a toujours une à deux semaines de retard sur les transmissions.

«C’est pourquoi ce sont les mesures que nous prenons maintenant qui permettront de maîtriser l’épidémie», a souligné Dr Howard Njoo.

Le Canada pourrait atteindre plus de 155 000 cas pour 9300 décès au 2 octobre, selon les projections à court terme. Il était à 145 415 cas déclarés et 9228 décès au moment de la présentation de la dernière mise à jour.

Icimédias

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
2 Comments
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
trackback
Coronavirus : la situation pourrait être pire qu’au printemps – Covid 19 News & Articles
1 mois

[…] Lagence de santé publique du Canada a signalé que le taux de reproduction réel (Rt) qui indique le nombre de personnes infectées pour chaque nouveau cas est passé du simple au triple depuis la mi-aoû… Read More […]

Pierre Beaudoin
Pierre Beaudoin
1 mois

C’est tout a fait normal c’est la saison de la grippe, les test ne font aucune différence entre la grippe et le covid, sur ce point covid 19= covert operation identification 2019, faites vos devoirs et pour celui qui va supprimer ce texte, ce que vous faites vous sera retourné lors du jugement dernier, pensez y bien.