Pronostics LHJMQ : Mavrik Bourque meilleur pointeur?

Par Matthew Vachon
Pronostics LHJMQ : Mavrik Bourque meilleur pointeur?
Mavrik Bourque (Photo : Denis Morin)

Avec Alexis Lafrenière qui fera le saut dans la Ligue nationale de hockey (LNH), le portrait va se diversifier dans le junior majeur québécois en ce qui concerne les honneurs individuels, notamment au sommet des pointeurs de la ligue et pour le titre de joueur le plus utile. Le Plessisvillois Mavrik Bourque pourrait notamment s’immiscer dans la lutte, mais la compétition sera féroce étant donné le nombre élevé d’attaquants talentueux qu’on retrouve à travers la ligue. Voici les pronostics du www.lanouvelle.net pour les honneurs individuels de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ) pour cette saison 2020-2021. 

Joueur le plus utile : Jakob Pelletier, Foreurs de Val-d’Or

Ce n’est pas un secret, les Foreurs visent les grands honneurs cette année. Ils ont pris les grands moyens en greffant Jakob Pelletier à leur équipe via une transaction majeure. Choix de premier tour des Flames de Calgary en 2019, Pelletier a été un rouage important des succès des Wildcats de Moncton dans les dernières années grâce à son talent, son éthique de travail et son leadership, choses qu’il amènera avec lui à Val-d’Or. Il devrait connaître également une saison très intéressante sur le plan offensif, lui qui a obtenu 82 points en 57 parties l’an dernier. Le natif de Québec devrait également représenter le Canada au Championnat mondial junior des moins de 20 ans. C’est le joueur qui pourra amener les Foreurs à la terre promise.

Autres candidats : Mikhail Abramov (Tigres de Victoriaville), Mavrik Bourque (Cataractes de Shawinigan et Samuel Poulin (Phoenix de Sherbrooke)

Meilleur pointeur : Mavrik Bourque, Cataractes de Shawinigan

Chef de file d’une attaque redoutable, le Plessisvillois a prouvé sans l’ombre d’un doute qu’il était en mesure de produire à un important rythme en attaque. Malgré une blessure au poignet, Bourque a obtenu 71 points en 49 parties l’an dernier. Sur une saison complète, il en aurait obtenu 98, ce qui l’aurait placé dans le top 5 des pointeurs. Avec une attaque améliorée et une année supplémentaire derrière la cravate, Bourque possède les atouts pour obtenir des points à la pelletée à Shawinigan. Il sera étroitement surveillé, mais ce ne sera pas nouveau pour lui. Il l’est depuis son arrivée dans la ligue.

Autres candidats : Luke Henman (Armada de Blainville-Boisbriand), Samuel Poulin (Phoenix de Sherbrooke) et Xavier Simoneau (Voltigeurs de Drummondville)

Meilleur défenseur : William Villeneuve, Sea Dogs de Saint John

Déjà meilleur pointeur chez les défenseurs de la LHJMQ l’an dernier en vertu d’une récolte de 58 points, Villeneuve, qui entamera sa saison de 18 ans, devrait être en mesure de poursuivre sa progression au sein d’une équipe qui visera le sommet de la division Maritimes. Il faut également dire que le jeune homme natif de Sherbrooke aura le couteau entre les dents, lui qui n’a pas attiré autant que souhaité la faveur des recruteurs de la LNH. Cela fera en sorte qu’il voudra être le meilleur sur la glace chaque fois qu’il y touchera. Il voudra en mettre plein la vue.

Autres candidats : Lukas Cormier (Islanders de Charlottetown), Jérémie Poirier (Sea Dogs de Saint John) et Jordan Spence (Wildacts de Moncton)

Meilleur gardien : Colten Ellis, Islanders de Charlottetown

Depuis son arrivée dans la LHJMQ, le natif d’Antigonish se maintient parmi l’élite du circuit Courteau. Maintenant âgé de 20 ans, Ellis voudra assurément prouver qu’il est digne d’avoir été un choix de 3e tour des Blues de St-Louis en 2019. Avec le style hermétique exercé par les protégés de Jim Hulton, Ellis profitera de ces circonstances pour réaffirmer son talent. Il saura également voler des matchs ici et là pour permettre aux représentants de l’Île-du-Prince-Édouard de se maintenir en haut de la pyramide.

Autres candidats : Samuel Hlavaj (Phoenix de Sherbrooke), Creed Jones (Sea Dogs de Saint John) et Alexis Shank (Saguenéens de Chicoutimi)

Meilleur espoir : Zachary L’Heureux, Mooseheads de Halifax

À l’âge de 16 ans seulement, L’Heureux jouait déjà un rôle clé au sein d’une puissance de la ligue. Sa production de 53 points en 55 parties a de quoi faire saliver les recruteurs et les amateurs. Maintenant membre des Mooseheads, L’Heureux aura la responsabilité de traîner l’attaque de la troupe néo-écossaise. Ayant toujours trouvé le moyen de se démarquer partout où il est passé, sa saison de 17 ans ne devrait pas faire exception.

Autres candidats: Isaac Belliveau (Océanic de Rimouski), Zachary Bolduc (Océanic de Rimouski) et Zachary Dean (Olympiques de Gatineau)

Recrue de l’année : Tristan Luneau, Olympiques de Gatineau

Les attentes sont grandes à l’endroit du Victoriavillois, tout premier choix du dernier encan de la LHJMQ. Partout où il est passé, Luneau a été en mesure de livrer la marchandise avec un jeu d’ensemble hautement solide et une attitude exemplaire. Son talent et son éthique de travail lui permettront de faire la transition en douceur. Bien qu’il campe déjà un rôle important au sein de la brigade défensive gatinoise, l’entraîneur-chef Louis Robitaille saura le placer dans des circonstances pour réussir dès la sortie des blocs.

Autres candidats : Evan Nause (Remparts de Québec), William Rousseau (Remparts de Québec) et Antonin Verreault (Olympiques de Gatineau)

Entraîneur-chef de l’année : Jim Hulton, Islanders de Charlottetown

Année après année, Jim Hulton, grâce à une structure de jeu fort efficace, parvient à faire des Islanders une équipe compétitive chaque soir. Misant encore une fois sur l’un des meilleurs gardiens du circuit en la personne de Colten Ellis, Hulton aura un outil de qualité pour jouer un style hermétique qui donnera des maux de tête à ses adversaires.

Autres candidats : Ron Choules (Cataractes de Shawinigan), Stéphane Julien (Phoenix de Sherbrooke) et Daniel Renaud (Foreurs de Val-d’Or)

Directeur général de l’année : Martin Mondou, Cataractes de Shawinigan

Après avoir assemblé une attaque hautement prometteuse, Martin Mondou veillera assurément à ce que sa défensive soit retouchée en cours de route. Avec le travail qu’il accomplira et les succès des Cataractes, cela lui permettra de se démarquer de ses homologues. Mondou est un directeur général audacieux et astucieux. Il ne lui manque que la coupe du Président à son palmarès et il n’hésitera pas à faire ce qu’il faut pour soulever le trophée.

Autres candidats : Kevin Cloutier (Tigres de Victoriaville), Trevor Georgie (Sea Dogs de Saint John) et Pascal D’Aoust (Foreurs de Val-d’Or)

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires