Pronostics LHJMQ : vers le retour au sommet des Sea Dogs

Par Matthew Vachon
Pronostics LHJMQ : vers le retour au sommet des Sea Dogs
Les Sea Dogs de Saint John semblent avoir ce qu’il faut pour s’emparer de la tête dans les Maritimes. (Photo : Denis Morin)

Si la division des Maritimes était hautement compétitive l’an dernier avec trois des puissances de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ), ça devrait être beaucoup plus ouvert cette année. Les Sea Dogs devraient s’emparer du pouvoir pour quelques années, mais les Islanders de Charlottetown seront là en embuscade.

Voici les pronostics du www.lanouvelle.net pour la division Maritimes.

#1 : Sea Dogs de Saint John

Depuis la conquête de la coupe du Président en 2016-2017, les Sea Dogs ont mangé leur pain noir et fait le plein de très hauts choix au repêchage. La défensive compte notamment sur un excellent trio de jeunes de 18 ans, soit Jérémie Poirier, William Villeneuve et Charlie DesRoches. À l’attaque, il manque encore de l’expérience, mais les gros canons sont très prometteurs. On peut notamment penser à Joshua Roy, Peter Reynolds, Brady Burns, Josh Lawrence et Dawson Stairs. Devant les buts, les Sea Dogs ont acquis le vétéran de 20 ans Creed Jones, lui qui a été tout simplement brillant lors de son passage à Rimouski l’an dernier. En poursuivant sur cette lancée, il pourrait donner confiance à ses jeunes coéquipiers. Jones sera cependant plus exposé que derrière l’hermétique défensive rimouskoise. Cela dit, si les Sea Dogs parviennent à tout mettre ce talent à profit, ils seront fort menaçants. Ce sera notamment intéressant de voir aller Greg Gilbert comme entraîneur-chef de cette prometteuse équipe.

#2 : Islanders de Chalottetown

Grâce à l’excellent entraîneur Jim Hulton, les Islanders parviennent, année après année, à se maintenir parmi les bonnes équipes. Cette année ne fera pas exception. Ils pourraient même être les principaux opposants des Sea Dogs dans les Maritimes. L’équipe mise sur un intéressant mariage entre expérience et talent qui la rendra compétitive chaque soir. En attaque, Cédric Desruisseaux, Brett Budgell et Thomas Casey seront les principales locomotives tandis que derrière, le talentueux Lukas Cormier sera le chef d’orchestre de la relance. La force des Islanders sera cependant devant les buts alors qu’ils auront la chance de compter sur la présence de Colten Ellis, potentiellement le meilleur gardien du circuit Courteau.

#3 : Eagles du Cap-Breton

Après avoir tenté le coup l’an dernier, les Eagles se trouvent quelque peu déplumés cette année. Le départ de Keven Mandolese, meilleur gardien de la dernière campagne, se fera sentir. Il reste cependant des vétérans expérimentés devant comme Shawn Element, Félix Lafrance et Ryan Francis ainsi que Jarrett Baker et Nathan Larose en défensive. Il manque assurément de profondeur à cette équipe en ce moment, mais le directeur général Jacques Carrière a encore de bons choix en poche. Le Cap-Breton pourrait acheter ou vendre, mais modérément.

#4 : Mooseheads de Halifax

Après avoir vendu à fort prix des joueurs comme Raphaël Lavoie, Benoît-Olivier Groulx et Jared McIsaac, voilà que la reconstruction des Mooseheads est passée à la vitesse supérieure. Ils ont notamment ajouté l’excellent espoir Zachary L’Heureux et Elliott Desnoyers comme compensation. En défensive, Justin Barron, un potentiel choix de premier tour du repêchage 2020 de la LNH, mènera la barque avec Jason Horvath et le jeune Cameron Whynot. Devant le filet, le boulot devrait être confié au vétéran de 20 ans Cole McLaren maintenant. L’ancien espoir des Blackhawks de Chicago, Alexis Gravel, ne s’est pas présenté au camp d’entraînement des Mooseheads cette année.

Oui, il y a du talent à Halifax, mais la profondeur et l’expérience ne sont pas encore au rendez-vous.

#5 : Titan d’Acadie-Bathurst

Tranquillement, mais sûrement, le Titan commence à sortir la tête de l’eau après les années de misère qui ont suivi sa conquête de la coupe Memorial en 2018. Des joueurs comme Riley Kidney et Cole Huckins représentent l’avenir de cette concession. Bathurst a également procédé à l’ajout de quelques éléments intéressants cet été, soit le gardien Jan Bednar et le vétéran défenseur Adam McCormick. Ces talentueux hockeyeurs aideront assurément le Titan à progresser, mais il en manque encore un petit peu avant que les protégés de Mario Durocher passent à l’étape suivante de leur reconstruction.

#6 : Wildcats de Moncton

Ils étaient probablement parmi les trois favoris pour remporter la coupe du Président l’an dernier, mais la COVID-19 a coupé court leurs plans de grandeur. Maintenant, ils ont dû tout vendre pour renflouer les coffres de jeunesse et amorcer un nouveau cycle. Il reste encore le défenseur Jordan Spence, espoir des Kings de Los Angeles, qui pourra rapporter un sacré pactole sur le marché des transactions. Les Wildcats tenteront d’ailleurs de vendre ce qu’ils peuvent. Place aux jeunes.

 

Partager cet article

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des