On consomme de plus en plus d’alcool au Québec

Par Stéphane Lévesque, Initiative de journalisme local
On consomme de plus en plus d’alcool au Québec
(Photo : depositphotos - Archives)

Selon les données de Statistique Canada, la consommation per capita d’alcool au Québec a progressivement augmenté de 8,0 litres en équivalent d’alcool pur en 2004-2005 pour atteindre 8,4 litres en 2018-2019. La consommation per capita au Québec est demeurée supérieure à la moyenne canadienne (8,0 litres en 2018-2019) durant ces quatorze dernières années.

Les données du cycle 2015-2016 de l’ESCC révèlent également que 82% de Québécois de 12 ans et plus ont consommé de l’alcool au moins une fois au cours de la dernière année, les hommes en plus grande proportion que les femmes (84% contre 79%). Cette proportion est demeurée stable au cours des quinze dernières années puisqu’elle se situait à 81% en 2000-2001.

En 2015-2016, une plus grande proportion de personnes de 12 ans et plus ont bu de l’alcool au Québec que dans le reste du Canada (82% contre 75%). La proportion de femmes québécoises qui ont bu de l’alcool est comparable à celle des hommes du reste du Canada durant cette même période (79% contre 78%).

Les adultes de 18 à 24 ans demeurent le groupe qui affiche la plus grande proportion de buveurs (89% en 2015-2016). Un peu plus du tiers des jeunes de 12 à 17 ans ont déclaré avoir bu de l’alcool en 2015-2016 et cette proportion tend à diminuer progressivement depuis 2000-2001 (56% en 2000-2001 à 39% en 2015-2016). Chez les adultes, la proportion de buveurs est la plus faible chez les personnes de 65 ans et plus (75% en 2015-2016). C’est toutefois dans ce groupe d’âge que la hausse de la proportion de buveurs est la plus marquée depuis 2000-2001 (69% en 2000-2001 à 75% en 2015-2016). Elle a également augmenté durant les quinze dernières années chez les personnes de 45 à 64 ans (83% en 2000-2001 à 86% en 2015-2016).

Les données du cycle 2015-2016 de l’ESCC révèlent que 26% des Québécois de 12 ans et plus ont consommé que l’alcool de façon excessive, les hommes en plus grande proportion que les femmes (30% contre 22%). Sur une période de quinze ans, la consommation excessive est passée de 18% en 2000-2001 à 26% en 2015-2016. Au Québec, la consommation excessive est la plus élevée chez les personnes de 18 à 24 ans et la plus faible chez les 65 ans et plus (respectivement, 40% et 11% en 2015-2016).

Icimédias

Partager cet article

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Gerard D Recent comment authors
  Subscribe  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Gerard D
Invité
Gerard D

C’est normal que la consommation par habitant soit plus élevée que la moyenne canadienne, vu que la proportion de buveurs est plus élevée au Québec.

Et si on regarde la consommation par buveur et non par habitant, où se situe le Québec?